Parachat Haazinou

Des chercheurs Israéliens inventent un petit dispositif pour analyser l'eau

Israël Technologies


Alors que des chercheurs mettent au point un dispositif pour récupérer l’eau dans l’air afin de lutter contre la pénurie d’eau, un nouvel appareil portable analyse le champ électrique autour de l’eau dans laquelle il est immergé afin de détecter si elle peut être consommée.

Alors que de nombreux pays luttent pour accéder à l’eau potable, le dispositif TestDrop Pro de la société israélienne Lishtot (boire en hébreu) pourrait être une véritable solution grâce à son système de détection mobile. Ce dispositif minuscule, qui ressemble à un trousseau de clés, permet de tester la potabilité de l’eau. En quelques secondes, un utilisateur peut savoir si l’appareil détecte des contaminants comme le plomb, la bactérie E. coli ou encore des pesticides.


Pour cela, la technologie Lishtot utilise des champs électriques afin de déterminer à quoi ressemble l’eau de haute qualité. Les contaminants, notamment les bactéries, les matières organiques, les métaux lourds, les pesticides et les toxines créent des distorsions qui sont interceptées par ses capteurs.

La technologie est incroyablement sensible à tout ce que l’eau n’est pas censée contenir, y compris le savon ou même la salive, mais elle n’est pas perturbée par la présence d’éléments tels que la terre ou d’autres composés que l’on peut trouver dans de l’eau propre, comme le sel ou le magnésium.

Les produits Lishtot sont peu coûteux et abordables, offrant des capacités de test améliorées pour une fraction du coût des autres machines. L’appareil est évidemment compatible Bluetooth, de sorte que les données peuvent être transférées à l’application qui l’accompagne et ainsi proposer le résultat à la carte mondiale de l’eau établie par les créateurs. Il est également possible de suivre l’historique des tests ainsi que de télécharger des vidéos, des photos et des commentaires.

De telles innovations peuvent aider les pays du tiers monde à mener une vie plus sûre et de manière mieux informée, tout en proposant des solutions essentielles à la lueur du réchauffement climatique, sur des points vitaux pour l’espèce humaine.

Source: Science Info Israel