Parachat Vayetse


Cours de Rav Yehia Benchetrit:

L'Homme et son Prochain

Cours vu 177 fois
Cours de Rav Yehia Benchetrit:

L'Homme et son Prochain

Cours vu 177 fois


Bannière

Que faire si l'on a un doute sur le Birkatt Ha-Mazone

Halakhot Quotidiennes


Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué de façon générale le principe de « Safek Bénédictions Léhakel » (« Lors d‘un doute sur la récitation d’une bénédiction, on ne la récite pas »), selon lequel si une personne doute si elle a oui ou non récité une bénédiction sur ce qu’elle consomme, elle ne doit pas réciter la bénédiction sur ce qu’elle consomme par doute, car elle s’introduirait dans un risque de prononcer le Nom d’Hachem en vain en récitant de nouveau la bénédiction, car il est probable qu’elle a déjà récité cette bénédiction sur ce qu’elle consomme. Malgré cela, cette personne peut poursuivre sa consommation, selon le principe de « Safek Dérabbanane Léhakel » (« lors d’un doute sur une ordonnance de nos maîtres, nous allons à la souplesse »), or puisque le principe des bénédictions est Midérabanann (instauré par nos maîtres), chaque fois que l’on est face à un doute, nous considérons qu’il ne faut pas refaire la Bénédiction.

Nous avons précisé que tout ceci n’est valable que pour les bénédictions dont l’obligation est Midérabanann (par institution de nos maîtres), mais lorsqu’il s’agit du Birkatt Ha-Mazone dont l’obligation est Mine--Ha-Torah (ordonnée par la Torah) (puisque dès lors où l’on a mangé du pain et que l’on est rassasié de ce que l’on a mangé, on est soumis à l’obligation de réciter le Birkatt

Lire la suite : Que faire si l'on a un doute sur le Birkatt Ha-Mazone

 
Bannière