Parachat Ekev
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Clarifier toutes les lois

Paracha Vayetse

Le Cohen correspond au principe de la droite. Il a le mérite de pouvoir clarifier toutes les lois. L’essentiel de cette clarification dépend effectivement de la droite, lorsqu’elle s’effectue pour elle-même, pour la vérité de la Loi. Tous les Cohanim sont des descendants de Aharon le Cohen. Il est le premier à avoir mérité la prêtrise. En effet, il n’a pas été jaloux de son frère Moshe Rabenou, qui était pourtant son cadet, bien plus jeune que lui. Mieux encore, il a pris Moshe Rabenou comme son Rav, son Maître. Comme il est écrit (Chemot 4,14) « quand il te verra il se réjouira

dans son cœur ». C’est grâce à cette disposition qu’il a mérité la prêtrise. Et Aharon a mérité d’être le premier élève distingué de Moshe Rabenou. Il s’ensuit que Aharon a reçu en tout premier toutes les Lois clarifiées de la bouche de Moshe Rabenou. Ainsi, pour toutes les générations, ses enfants les Cohanim auront le privilège d’enseigner les Lois à tout Israël. Parce que leur père Aharon ne ressentait absolument aucune opposition face au vrai Juste, qui était Moshe Rabenou.

Lavan le Araméen correspond à l’étudiant qui n’est pas intègre (Midrash Tehilim 14). Il s’oppose et il s’élève contre le Juste. Parce qu’il se trouve attiré seulement vers la gauche. Ce qui correspond à ne pas se comporter en conformité avec son étude. De là venait sa richesse. C’est pourquoi Yaakov s’est enfui de chez Lavan, précisément au moment où celui-ci était allé tondre son troupeau. Comme il est écrit (Berechit 31,19) « comme Laban était allé faire la tonte de ses brebis ». En effet, il est permis aux Justes de se conduire avec ruse face aux trompeurs (Meguilah 13:). 

Toute l’occupation de Yakoov chez Laban le Araméen, depuis le début jusqu’à la fin, tout était en relation avec cette clarification de la Loi. Pour parvenir à annuler l’opposition des dissidents et des critiques. De là proviennent tous les dommages dans toutes les générations, la destruction du Sanctuaire et la prolongation de l’exil à cause de nos nombreuses fautes. Tout, à cause de la discorde et de la haine gratuite. Toutes les divisions découlent des études intéressées, pas pour elles-mêmes. Dans le but de gagner de l’argent ou pour recevoir des honneurs ! Au point d’en arriver à trouver dans la Torah uniquement le principe de la gauche. Jusqu’à ouvrir sa bouche pour s’emporter avec orgueil contre les vrais et intègres Justes de la génération. Comme il ressort dans cette Parachah (Berechit 29,11-12) « et Yaakov embrassa Rachel… Et Yaakov apprit à Rachel… » De là nous pouvons saisir des allusions concernant tout le reste de cette Parachah. Raison pour laquelle Yaakov a été obligé de clarifier toute la richesse précisément chez Laban.

Car toute la chute de l’opposant et du contradicteur, qui correspond à Lavan, vient de la richesse attirée depuis la gauche de la Torah. Mais à cause de nos nombreuses fautes, dans chaque génération, l’autre tendance parvient à manifester son opposition. Jusqu’à ce que les opposants, le principe de Laban, attirent vers eux les richesses. Ainsi, la plupart des richesses se retrouvent chez eux. Parce qu’ils correspondent à la gauche, d’où provient la richesse. Alors qu’en vérité, toutes les richesses et tous les revenus devraient être attirés seulement selon le principe de Yaakov. Car il est l’homme de vérité. Selon la notion (Ochea 12,10 Rachi) ‘Yaakov, l’homme intègre’. Le principe du vrai Juste qui étudie la Torah pour elle-même. Il mérite sa Torah sans absolument aucun déchet. Uniquement pour le bien du monde, et il tend un tout petit peu vers ce qui n’est pas pour elle-même.

 Ainsi, il attire le revenu et la richesse vers le monde. Là se situe la vraie source de l’abondance et des richesses. Comme elles sont attirées par ce vrai Juste, elles sont pures et propres de toute emprise de l’autre tendance. Mais, lorsque celui qui étudie n’est pas vraiment une personne intègre, alors elle étudie principalement selon le principe de la gauche, pas pour l’étude elle-même, mais par intérêt matériel. Il faute beaucoup (Pessahim 50:) ‘pour se vanter, pour tracasser’, pour être appelé ‘Rabbi ou Rav’. Il provoque (Avot 4,5) ‘celui qui fait usage de la couronne de la Torah à ses propres fins périra !’ C’est quand la richesse descend, que nous en soyons protégés, et vient de l’autre tendance. Cette richesse arrive la plupart des fois vers ceux qui sont à l’extérieur, le principe de la gauche, vers les serviteurs d’idoles ou des mécréants.

Tout cela découle de la faute du premier Homme, à cause de l’incitation par le serpent de sa femme Havah. Le serpent était le plus rusé des animaux. Ces tromperies correspondent à Laban l’Araméen. Le commencement de l’incitation prend sa source dans la Torah orale, le principe de Rahel, selon (Michlei 31,30) « la femme qui craint Hachem est seule digne de louanges ». Le principe de Havah se réfère à celui de la parole. Ce qu’est la Torah orale, la notion (Ps. 19,3) « le jour parle au jour, et la nuit à la nuit YeHaveh/fait connaître le savoir ». Par contre, la ruse du serpent dévoile une provocation qui ne correspond pas du tout à la Halahah / Loi. Il a encouragé la consommation du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et mal. Il a prétendu, comme il est écrit (Berechit 3,4) « vous n’en mourrez pas ». Il a poussé Havah jusqu’à ce qu’elle touche l’arbre. Et alors il a enseigné ce mensonge qu’on ne meurt pas en touchant cet arbre (Rachi là-bas sur Berechit Rabah 19). Il a déjà été expliqué que toute la richesse est attirée par la femme. Parce qu’elle correspond à la gauche par rapport à son mari qui lui correspond à la droite. 

De là il est enseigné que la richesse doit s’inclure de la gauche dans la droite. Alors, tout se répare ! Et dorénavant le Juste clarifie et il élève toutes les lois, la Torah orale, vers le principe de l’étreinte, du baiser, du couple. Ainsi, toutes les clarifications des vrais Justes sont attirées principalement de ce principe du couple de Yaakov avec Rahel. Et l’embrassade correspond (Berechit 29,11) « et Yaakov embrassa Rahel ». Mais celui qui n’est pas un Juste, il est attiré par des instincts matériels. En fonction de ces attirances matérielles, ainsi il tombe dans cette notion de la gauche. À cause de cela, toute son étude correspond à la gauche. Aussi, toute sa réparation ne peut venir seulement grâce au vrai Juste, à celui qui correspond à Yaakov. Il est saint et pur au maximum de la sainteté par rapport à cet instinct. Autant dans son couple que dans son étude de la Torah. Toute son intention est orientée seulement pour les cieux. Pour réveiller cette notion du couple et du baiser supérieur, selon ce principe mentionné « et Yaakov embrassa Rahel ». Mais le serpent incite Havah, jusqu’à ce qu’elle entraîne Adam, jusqu’à ce qu’il s’éloigne et tombe dans le principe de la gauche, dans des intérêts matériels. Comme l’ont dit nos Sages ZL (Zohar Ber. 35:) ‘le premier Homme a porté atteinte contre l’Alliance, à cause de cela se dévoilent des aspects dans la Torah qui ne sont pas conformes à la Loi. Cela se rapporte à la consommation de l’arbre de la connaissance du bien et mal’. Comme conséquence, la malédiction est reliée précisément au revenu. Comme il est écrit (Berechit 3,13) « dans la tristesse tu t’en nourriras ». Désormais l’essentiel de la faute concerne le revenu, qui est attiré depuis le principe de la gauche.

Tous nos Pères, et plus particulièrement Yaakov, ont été occupés à réparer la faute du premier Homme. Ce qui se rapporte à toutes les actions entreprises par Yaakov chez Laban. Aussi, lorsque Yaakov s’est enfui, et il a pris Rahel de la maison de Laban l’Araméen, alors il a procédé à une grande clarification des grandes richesses acquises chez lui. Cette richesse était principalement constituée avec des troupeaux. C’était au moment de leur tonte. Cela précisément correspond à la clarification des Lois, le principe de clarifier la richesse. À ce moment Yaakov s’est efforcé de s’enfuir de la maison de Laban l’Araméen. Pour que ne se renforcent pas contre lui de grandes discordes concernant justement la tonte.

Cela fait référence à tout le sujet du chapitre concernant Bilaam. Il avait fait appel à Balak. Les anciens de Midyan lui ont dit (Rachi Bamidbar 22,4) ‘il n’a de force que dans sa bouche’. Il ressort dans les livres de Kabalah que Laban, Naval et Bilaam forment un seul même principe, selon le secret des réincarnations (Likoutei Torah du Ari ZL, Balak). C’est en référence à la notion des étudiants qui ne sont pas intègres. Car la force effective se trouve seulement chez le vrai Juste, celui qui correspond à Moshe Rabenou. Toute sa force réside dans sa bouche, selon le principe de la Torah orale. Le monde tout entier, toute son existence et tout son revenu proviennent de là-bas. Par conséquent, lorsqu’il étudie la Torah orale pour elle-même, grâce à cela toute la conduite du monde passe à travers lui. Il peut conduire le monde selon sa volonté. Il accomplit d’impressionnants miracles dans le monde. Mais, (Kohelet 7,14) « l’Éternel fait correspondre l’un à l’autre ». Raison pour laquelle nous retrouvons dans chaque génération cette notion des contradicteurs, des opposants, dont toute la force découle de leur étude de la Torah orale, mais pas pour elle-même. Ce sont ceux qui sont semblables à Lavan, Naval ou Bilaam, dont toute la force résidait dans leur bouche précisément. Parce que toute la force vient uniquement de la Torah orale, grâce à laquelle la bouche peut parler.

En vérité, alors Israël s’est trouvé en très grand danger. Comme l’a dit le Prophète (Miha 6,5) « ô mon peuple ! Rappelle-toi seulement ce que méditait Balak ». Mais, nous avons été sauvés de leurs mauvaises bouches par la grande force de Moshe Rabenou. Il possédait une très grande force, au point où il a pu clarifier et élever toutes les paroles exprimées par les opposants. Il les a transformées en Loi. Il a élevé la Présence. Grâce à cela (Devarim 23,6) « mais Hachem, ton Éternel, n’a pas voulu écouter Bilaam, et Hachem, ton Éternel, a transformé pour toi l’imprécation en bénédiction ». Toutes leurs mauvaises paroles ont été converties en Loi de la Torah. De là viennent toutes les bénédictions, le revenu ou la richesse ramenés vers les intègres d’Israël, ceux qui suivent et sont attachés et s’incluent dans Moshe Rabenou.

Chabat Chalom
Kupath Rabbi Meir Baal Haness
Elhanan