Parachat Re'eh
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Impressionnants prodiges

Paracha Va'era


La Sortie d’Égypte a permis l’essentiel du dévoilement du Nom de Hachem au moyen de signes et d’impressionnants prodiges. Hachem les a accomplis en Égypte et sur la mer de Jonc, etc. Comme il est écrit (Chemot 9,16) « pour te faire voir Ma Puissance et pour glorifier Mon Nom dans le monde ». Également ce qui s’est passé après le Don de la Torah représente Son Nom, béni soit-Il. Comme il est écrit (Nehamiah 9,10) « Tu opéras des signes et des prodiges sur Pharaon, sur tous ses serviteurs, etc. Tu t’es fait un renom qui se maintient jusqu’à ce jour ». Parce qu’avant la Sortie d’Égypte et avant le Don de la Torah et la distinction d’Israël comme peuple favorisé par Hachem, Son Nom, béni soit-Il, n’apparaissait pas. Seulement grâce à la Torah il est possible d’appeler Hachem, béni soit-Il, par un saint Nom. Ainsi, la Torah est entièrement constituée de Son saint Nom, béni soit-Il (Zohar Aharei 73). Il est écrit (Daniel 9,15) « Tu t’es fait un Nom jusqu’à ce jour ». Grâce à la Sortie d’Égypte, nous avons mérité de recevoir la Torah où apparaît, pour nous, le Nom de Hachem. Ce qui n’était pas possible auparavant. L’essentiel

du dévoilement du Nom de Hachem a été rendu possible grâce aux actions des inférieurs, grâce à l’homme qui possède le libre arbitre. C’est lorsqu’il mérite de véritablement servir Hachem en brisant le libre arbitre, et en ne prenant pas en considération le mal. Lorsqu’il s’oriente seulement en direction du bien, pour accomplir effectivement Sa Volonté. Alors précisément peut se dévoiler le Nom de Hachem. Cela était impossible avant la Création. Il s’ensuit que l’essentiel de la Création était pour permettre le dévoilement de Son saint Nom, béni soit-Il. 

Parce que tous les mondes, depuis les supérieurs jusqu’aux plus inférieurs, témoignent tous de Sa Présence. En quelque sorte, ils se trouvent tous inclus dans Son grand Nom (Zohar Berechit 19). Mais dorénavant tout dépend de l’homme ici-bas, pour lequel tout a été créé. Précisément par son intermédiaire peut se révéler Son Nom, béni soit-Il. C’est pourquoi en Égypte, avant la réception de la Torah, il ne s’est produit aucun réveil venant depuis en bas. Il n’était pas encore possible pour les inférieurs, par leurs actions, de dévoiler le Nom de Hachem. Ils n’avaient pas encore des commandements ou de bonnes actions à effectuer pour mériter cela. Car c’était encore avant le Don de la Torah. D’où la difficulté pour Moshe Rabenou qui l’a poussé à interroger Hachem, béni soit-Il, (Chemot 3,13) « s’ils me disent : quel est Son Nom ? que leur dirai-je ? » Il lui était difficile de saisir comment il est possible de L’appeler, béni soit-Il, étant donné que cela se passait encore avant le Don de la Torah. Hachem, béni soit-Il, lui a répondu de leur dire (ibid. 14) « Je serai m’a envoyé auprès de vous ». D’après le Zohar (Cant.) cela signifie ‘qu’Il se prépare Lui-même à être présent !’ Cela soulève une grande difficulté, comment est-il possible pour Hachem : ‘Il se prépare… à être présent’. Car il est évident, Hachem, béni soit-Il : était, est, sera ! Une notion qu’il ne nous est pas possible de saisir sans avoir reçu la Torah. 

Quand se dévoile Son Nom, qui est le Nom de Hachem (que nous ne pouvons pas prononcer) béni soit-Il, l’essence même de Son Nom. Mais avant le Don de la Torah, avant que se manifeste un réveil venant d’en bas, grâce aux actions des inférieurs, il n’est pas encore donné de faire apparaître le Nom de Hachem. Alors, il convient d’appeler Hachem, béni soit-Il, d’après une expression se référant au ‘présent’. Ce qui peut se rapporter à ‘Il se prépare à être présent’. Quand Hachem, béni soit-Il, maintient Son Monde d’après le Nom au futur, par le mérite des Justes. Ceux qui vont exister à l’avenir. Ce sont ceux qui accompliront Sa Volonté, béni soit-Il. Ils dévoilent Son Nom et Son Honneur dans le monde. Pour que tous sachent qu’existe Celui qui dirige et maîtrise : Il était, Il est et Il sera ! Ce qui permet le maintien de tous les mondes à partir du néant jusqu’à l’existant. Ainsi, grâce aux mérites de ces Justes, qui à l’avenir dévoileront Son Nom, béni soit-Il, le monde a été créé. Et il a été maintenu avant la réception de la Torah. Alors, il devient possible d’invoquer Son Nom Présent, selon ce principe de ‘Il se prépare, etc.’. Comme Hachem se nomme Lui-même selon ce Nom qui sera mentionné plus tard. Lorsqu’à l’avenir cela sera dévoilé dans le monde. C’est-à-dire quand les Justes dévoileront le Nom au Présent, béni soit-Il, grâce aux bonnes actions.

C’est pourquoi avant le Don de la Torah il est écrit (Chemot 6,3) « mais sous Mon Nom Hachem, Je ne leur ai pas été connu ». Car bien qu’Il ait parlé avec nos Pères avec ce Nom Présent, comme l’explique Rachi ‘Je ne Me suis pas fait connaître’. Je n’ai pas été connu d’eux dans mon attribut de vérité, qui fait que je m’appelle Hachem, digne de confiance pour tenir parole. Il n’était pas encore possible de leur dévoiler et de leur faire connaître le principe du Nom Présent. Car c’était encore avant le Don de la Torah. C’est pourquoi il est précisé ‘Je ne leur ai pas fait connaître Mon Nom’. Également maintenant, lorsqu’un homme faute et transgresse la Torah, alors il porte atteinte contre Son grand Nom. S’il en va ainsi, d’où reçoit-il son existence ? Si l’essentiel de l’existence vient de Son Nom ! Dorénavant, il reçoit son existence du principe venant de la source de la Techouvah / repentir. 

Tout ce que représente le Nom Présent. Ce qui a été mentionné ‘Il se prépare’. Ainsi, Hachem, béni soit-Il, a permis l’existence du monde avant le Don de la Torah. Et également maintenant, après la faute, que nous en soyons protégés. C’est-à-dire, Hachem, béni soit-Il, donne la vie au monde par Sa Miséricorde, selon le mérite à venir. Quand le regard porte vers la fin de la fin. Au moment où tous finiront par revenir vers Lui, béni soit-Il. Quand tous reconnaîtront Son Nom, béni soit-Il. Alors se dévoilera et sera sanctifié pleinement Son Nom, béni soit-Il. Comme le dit le Prophète (Zahariah 14,9) « en ce jour, Hachem sera Un et Son Nom Un ». Par la puissance renfermée dans ce mérite futur, le monde est maintenu maintenant, malgré les transgressions commises contre la Torah, que nous en soyons protégés. Ce qui correspond au Nom Futur, basé sur l’avenir, selon cette notion ‘Il se prépare, etc.’ Lorsque Sa Présence se dévoilera effectivement dans le monde. Alors sera dévoilé le Nom, béni soit-Il : au passé, au présent et au futur !

D’où toute l’importante de la valeur du saint Shabat. Parce que l’essentiel de l’existence du monde vient grâce à la force émanant du Shabat. Grâce à lui, le monde se maintient, selon la notion du Présent, malgré les transgressions contre la Torah. En effet, le Shabat renferme en lui la notion de Techouvah / retour. C’est (Devarim 30,2) « VeShavta / reviens jusque vers Hachem, Ton Éternel ». Hachem, béni soit-Il, nous a donné le Shabat, dans lequel brille la lumière de Son Nom, sans réveil venant d’en bas. Parce que le Shabat est fixe, immuable. Il ne dépend pas d’une sanctification venant d’Israël. Comme nous le disons (Berahot 49.) ‘Il sanctifie Shabat, Israël et le temps’. C’est toute la valeur du saint Shabat qui nous a été donné par Hachem, béni soit-Il. Un tel saint jour durant lequel se dévoile Son Nom Lui-Même, sans aucune action venant des inférieurs. Seul Hachem, béni soit-Il, dévoile Son Nom au Futur, ce que sera l’ultime finalité, ce que sera le jour entièrement Shabat (R.H. 31). Alors, le Nom de Hachem se dévoilera pleinement, alors tout sera purifié. Ainsi, le saint Shabat possède cette sainteté qui dévoile également maintenant dans ce monde cette lumière de Hachem qui se dévoilera à l’avenir. Parce que le Shabat représente la finalité de l’action des cieux et de la terre (Tefilah de la veille de Shabat). C’est le dévoilement du Nom, béni soit-Il, qui permet la Techouvah. C’est une notion qui se rapporte au devenir. Ce que Hachem, béni soit-Il, maintient le monde d’après le Nom au Futur.

Aussi, au moment de la Sortie d’Égypte, lorsqu’Israël n’avait pas encore mérité ce dévoilement, l’essentiel du miracle s’est produit grâce au Shabat. Quand s’est dévoilé le Nom de Hachem sans aucun réveil venant depuis le bas. Ils ont alors mérité une grande lumière venant du Nom de Hachem. Grâce à cela, ils ont été libérés et ils ont mérité de recevoir la Torah. Par la suite, le Nom de Hachem s’est dévoilé au moyen de leurs actions ici-bas, en mettant en pratique la Torah et les Commandements. Ce sont tous les ‘appels’ qui viennent nous rappeler la Sortie d’Égypte, que tous doivent recevoir du Shabat. Parce qu’il n’aurait pas été possible de sortir de là-bas autrement que grâce au Shabat. Car au moment où s’est produite la Sortie d’Égypte, il n’y avait encore aucune action venant d’en bas qui aurait permis le dévoilement du Nom de Hachem. Ainsi, l’essentiel de la Délivrance s’est passé par la force du Shabat. Avec lui, le Nom de Hachem se dévoile sans aucune action des inférieurs.

Le Shabat précédant Pessah est appelé ‘le grand Shabat’. Parce que l’essentiel du miracle de Pessah s’est produit grâce au Shabat. Il est bien connu qu’à Pessah le réveil est venu d’en haut, sans réveil d’en bas (Pri Ets Hag Hamatsot 1). Seulement grâce au mérite de la force du Shabat, quand s’est dévoilé le Nom de Hachem cela a provoqué la Sortie d’Égypte. Et le Nom de Hachem est appelé ‘Grand’, comme il est écrit (Yehoshouah 7,9) « ce que Tu feras pour Ton Grand Nom ! » et (Shmuel I 12,22) « car, à cause de Son grand Nom, Hachem n’abandonnera pas Son Peuple ». Il se présente pour nous par la ‘grandeur’ de Son Nom, béni soit-Il. Mais Lui-Même, il n’est pas du tout possible d’utiliser un quelconque qualificatif, comme grand, ni absolument aucune louange. L’essentiel d’une grande louange peut se référer seulement à la grandeur, pour nous, de Son Nom, béni soit-Il. C’est cette notion du ‘grand Shabat’ précédant Pessah. Alors s’est produit l’essentiel du miracle lorsque Son Nom s’est dévoilé sans aucun réveil d’en bas. Et nous avons mérité ce miracle de Pessah, de sortir d’Égypte. Alors le Nom de Hachem a été ‘agrandi’ au maximum grâce aux actions des inférieurs.

Chabat Chalom
Kupath Rabbi Meir Baal Haness
Elhanan