Parachat Ki Tavo
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Métamorphoser la malédiction en bénédiction

Paracha Metzora

Tout dépend de la parole ! Elle est relative au principe de la royauté, de ce qui ne se conduit pas selon l’ordre. Ce qui est provoqué à cause de la séparation avec le principe de l’ordonnancement, comme conséquence de la faute du service idolâtre. Ce qui rend possible la transformation de la parole en malédiction. Mais Hachem prend Israël en pitié. Il métamorphose la malédiction en bénédiction. Comme il est écrit (Devarim 23,6) « et Hachem, Ton Éternel, a transformé pour toi l’imprécation en bénédiction ». Dans Sa Miséricorde pour Israël, Il attire, à partir de ce principe du contraire de l’ordre, vers le principe de ‘quoi’, ce qui doit se dérouler selon l’ordre. C’est le retournement vers le principe de ‘face à face’, le renversement du désordre, de l’enchaînement de l’emprise de la malédiction vers le principe de la Face, de la bénédiction.

Tout cela s’est réalisé, à ce moment, grâce à l’intervention de Moshe Rabenou. Il possédait les capacités nécessaires pour se lier lui-même avec même le moindre parmi les moindres. Car il existe le paradigme de l’Éternel également dans les niveaux les plus bas. Il s’ensuit que, grâce à Moshe Rabenou, tout Israël se trouve constamment proche de Hachem. Même lorsque, que nous en soyons protégés, ils en arrivent à fauter. Il ne cache pas Sa Face d’eux, parce que Moshe Rabenou ne cesse jamais de les rattacher vers Hachem. Il parvient à découvrir l’Éternel également parmi les plus simples, les plus faibles et les fragiles. Grâce à cela, il peut les rapprocher vers Hachem. Ainsi, Moshe Rabenou a aplani pour nous tous une voie praticable, durant les quarante derniers jours précédant le Don de la Torah. 

Désormais, grâce à la sainte Torah, attirée par Moshe Rabenou pour Israël, nous Lui sommes constamment attachés. Cette notion reste également valable pour les fauteurs parmi Israël. En effet, ils s’avèrent qu’ils sont (Irouvin 19) ‘remplis de commandements comme une grenade’. Et la Torah de Hachem (Ps. 19,8) « la doctrine de Hachem est parfaite, elle ranime l’âme ; le témoignage de Hachem est vrai, rendant sage l’insensé ». Également pour celui qui est tombé, là où il a échoué, et il se trouve très éloigné de Hachem à cause de ses mauvaises actions. Malgré tout, il lui est facilement possible de se rapprocher vers Hachem, grâce à l’étude de la sainte Torah. Car celle-ci descend aussi vers ceux attrapés dans les filets des écorces du shéol inférieur, que nous en soyons protégés. La Torah renferme la capacité de les réveiller et de les ramener vers Hachem. Selon le principe (Yov 28,22) « l’abîme et la mort disent : ‘De nos oreilles, nous avons entendu parler d’elle’ ». Pour nous enseigner, également celui qui se sent perdu, s’il entend l’appel de la Torah (Michlei 1,4) « elle donne de la sagacité aux simples, au jeune homme de l’expérience et de la réflexion ». Parce qu’elle proclame (ibid. 22) « jusqu’à quand, niais, aimerez-vous la sottise ». Il s’ensuit cette règle générale, la sainte Torah descend même dans les plus profondes ténèbres et abîmes. Pour réveiller vers Hachem également les défaillants. Grâce à l’occupation dans la Torah, il est toujours possible de se rapprocher vers Hachem. Peu importe à quel niveau ou à quel endroit l’on se situe. Nos Sages ZL nous font savoir (Berahot 22.) ‘les paroles de la Torah ne sont pas influençables par l’impureté’.

 Raison pour laquelle même des lépreux, etc. peuvent être occupés avec la Torah. Il s’agit d’une allusion pour ceux que se sentiraient enchaînés dans les griffes de l’autre tendance. Ils doivent savoir qu’il leur est toujours possible d’être occupés avec la Torah. Parce qu’elle possède la force de les rapprocher vers Hachem. Comme il est écrit (Devarim 31, 17-21) « Je leur déroberai ma face… alors il se dira : ‘en vérité, c’est parce que Mon Éternel n’est plus au milieu de moi’… Mais ce cantique portera témoignage en face de Lui, il ne sera pas oublié de la bouche de ses descendants’. Pour nous enseigner que même s’il arrive que des membres d’Israël en viennent à fauter, et à cause de cela ils s’éloignent de Hachem. Ce qui correspond au ‘voilement de la Face’. Malgré tout, la Torah les rapproche, même durant les moments où ils sont blâmés et éloignés, comme conséquence de leurs agissements. Malgré tout, la Torah descend avec eux jusque vers les endroits ou dans les situations qui sont les leurs. Elle les amène à se repentir. Parce qu’elle ne peut pas être oubliée (Michlei 6,22) « elle te guide dans tes marches et veille sur ton repos, etc. ». Nos Sages ZL ont enseigné que même lorsqu’on reposera dans la tombe, c’est-à-dire même quand tu peux te trouver étendu au milieu des forces de la mort, également alors la Torah t’assure une protection. Elle te ramène à une proximité vers Hachem. Ce sont les paroles de la Torah qui te permettent de sortir des plus bas niveaux pour t’élever vers des sommets. Les paroles de la Torah t’illuminent.

Il s’ensuit que depuis le jour où nous avons eu le mérite de recevoir la Torah, du fait de Sa grande Bonté, par l’entremise de Moshe Rabenou, désormais il n’y a plus aucun éloignement pour Israël lorsqu’il recherche la sainteté. Dorénavant et pour toujours, nous sommes dans la proximité de Hachem grâce à la Torah qui est descendue vers nous. Elle permet notre élévation. Ce qui constitue l’essentiel de la transmission de la Torah à Israël. Également avant le Don de la Torah existaient de très grands Justes. Ils servaient Hachem à des niveaux particulièrement élevés, comme par exemple nos Pères. Ainsi, ce qui était, c’est ce qui sera ! Évidemment également maintenant existent des Justes. Dans chaque génération, ils atteignent de très hauts niveaux. Et même si la Torah ne nous avait pas été donnée, ils auraient pu se rapprocher vers Hachem, et Le servir vraiment. Aussi, l’essentiel de la transmission de la Torah vient pour que, grâce à elle, même ceux se trouvent à de très bas niveaux aient la possibilité d’être proche de Hachem, depuis là où ils se situent. Ainsi, tout Israël a le mérite de ressentir une proximité avec Hachem grâce à la sainte Torah. Même si évidemment ceux qui atteignent de très hauts niveaux ont aussi le grand mérite que la Torah les concerne. Ce qui correspond (Michlei 1,5) « le sage, en écoutant, augmentera ses connaissances, et l’intelligent acquerra le raisonnement ».

Malgré tout, l’essentiel de la Bonté de Hachem, en nous donnant la sainte Torah, consiste à nous ouvrir une ‘route praticable’. C’est le moyen par lequel même ceux d’un niveau très inférieur, là où ils se situent, ont la possibilité de se rapprocher vers Hachem. Raison pour laquelle, en acceptant la sainte Torah, la malédiction ne possède pas une force suffisante pour s’en prendre définitivement à Israël. Même s’ils ont fauté avec des services étrangers, même s’ils ont provoqué une séparation entre Adam et Havah, relatif au principe de la Royauté, de ce qui ne va pas selon l’ordre, d’où provient l’enchaînement de l’emprise des accusations. Contre tout cela la Torah possède la force nécessaire pour toujours les rattacher vers Hachem. Tout ce qui concerne ce ‘chemin praticable’ institué par Moshe Rabenou. Du fait que la sainte Torah se trouve constamment présente à leur côté, ainsi jamais la malédiction dispose d’une force suffisante pour s’imposer contre eux, que nous en soyons toujours protégés.

Car la Torah représente l’intelligence supérieure (Zohar Bechalah 62). Elle correspond à l’homme, selon le principe ‘c’est la Torah de l’homme’. Grâce à la sainte Torah est dispensé depuis le principe de ce qui vient selon l’ordonnancement jusque vers le principe du désordre, même lorsqu’ils fautent devant Lui. Raison pour laquelle la malédiction ne peut pas avoir une quelconque influence contre eux.

C’est ce qu’a dit Bilaam (Bamidbar 24,5) « combien sont belles tes tentes Yaakov ». Il les a bénis malgré lui, alors qu’il avait l’intention primordiale de les maudire. D’où tout le bien et la bénédiction qui correspond à l’ordre. Tout ce qui est dispensé et diffusé vers nous grâce aux tentes de Yaakov. C’est-à-dire au moyen des ‘tentes’ qui sont les lieux où l’on est occupé avec la Torah. Grâce à eux, nous sommes constamment attachés à rétablir l’ordre, à être rattachés avec Lui, à être impliqués dans l’étude de la sainte Torah. Tout ce qui correspond à transformer le désordre et à s’attacher à l’ordre, même lorsqu’on peut se trouver dans des situations perturbantes, dans des positions particulièrement inférieures. Grâce à la sainte Torah, il est donné de tout transformer et de métamorphoser les oppositions, comme les malédictions, précisément en bénédictions. Comme l’ont dit nos Sages ZL (Berahot 16.) « comme les chardons ardents mènent l’homme de l’impureté vers la pureté, de même les paroles de la Torah élèvent l’homme, etc. ». Parce que la Torah possède la force de rapprocher l’homme vers Hachem, même quand il se trouve dans les profondeurs des impuretés. Et rien ne peut jamais s’intercaler et venir interrompre le flux des eaux venant sans cesse nous abreuver. Ainsi, nous sommes constamment attachés à Lui grâce à la Torah. Elle est la source de notre véritable existence en tant qu’homme.

Rachi nous explique sur le verset (Bamidbar 22,21) ‘et Bilaam se leva le matin’, ce mécréant, Avraham t’a déjà précédé. Comme il est mentionné (Berechit 22,3) « Abraham se leva de bon matin » pour la ligature de son fils Yitshak. Et cette ligature représente un ‘adoucissement’ des rigueurs du jugement. Parce que Avraham symbolise la miséricorde selon l’ordre. Alors que Yitshak correspond à la rigueur, ce qui n’est pas selon l’ordre. Aussi, lorsque Avraham a ‘attaché’ le principe de Yitshak, ce qui n’est pas selon l’ordre, avec ce qui représente l’ordre, grâce à cela il a intégré le ‘non-ordre’ dans l’ordre, Yitshak dans Avraham au moyen de la ligature. Dès lors, celle-ci se maintient pour toujours comme une réparation pour Israël, tant qu’ils ne s’éloignent pas de Hachem à cause de leurs fautes. C’est ce concept qu’aucune rigueur ne s’impose sur Israël dès qu’ils sont disposés à s’inclure dans ce que représente Avraham. Ce qui permet de transformer et de renverser la malédiction en bénédiction. Selon l’explication donnée par Rachi ‘Avraham s’est déjà levé’. Car grâce à la ligature tout peut s’adoucir et s’inclure dans l’ordre. De là sont attirées toutes les bénédictions pour toujours sur Israël.

Chabat Chalom
Kupath Rabbi Meir Baal Haness
Elhanan