Parachat Terumah
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Prendre à cœur les souffrances d’Israël

Paracha Chemot

Le vingt du mois de Sivan correspond au début de la délivrance d’Égypte. Moshe Rabenou a commencé à prendre à cœur les souffrances d’Israël. Lorsqu’il a vu comment était frappé un Hébreu, (Chemot 2,11) « il alla parmi ses frères et fut témoin de leurs souffrances ». L’exil égyptien, ce premier des exils, inclut en lui tous les autres exils. Ils se rapportent tous à une perte de l’honneur et de la dignité face aux effrontés dans toutes les générations. Ce sont les attitudes des nations et des mécréants. Ce sont des insolents ayant eux-mêmes perdu toute notion du respect. De là découlent le règne et la domination des nations.

 Ils s’approprient pour eux-mêmes toutes les considérations quand Israël se retrouve abaissé et outragé. Et il ne leur suffit pas d’accorder aucun respect, bien qu’en vérité tous les honneurs et la direction reviennent à Israël (Vayikra Raba 36,4). Pire, ils s’opposent avec effronterie en portant atteinte contre un minimum de respect, et ils s’attribuent tous les honneurs revenant à Israël. Au point d’en venir à dominer les Nefashot / âmes d’Israël se trouvant en exil chez eux. Il est la conséquence des difficultés pour ne pas laisser tomber son estime de soi, et ainsi sont également attirées chez eux des Nefashot. Parce que ces

Nefashot recherchent l’honneur, qui constitue leur racine. L’exil égyptien, comme tous les autres exils, c’est lorsque tous les honneurs et toute l’autorité sont confisqués par les nations. Ainsi, ils se renforcent et ils dominent également toutes les Nefashot. Ils parviennent à s’en prendre à leur racine, située dans ce que représente l’honneur.

Ce fut très grand privilège pour Israël le fait que Yossef est préalablement descendu en Égypte. Il a été attiré sur lui de grands honneurs. Il a été en position de régner comme un roi. C’est pourquoi les Nefashot d’Israël ont été attirées en Égypte. Comme il est écrit (Berechit 4,13) « faites part à mon père des honneurs qui m’entourent en Égypte, etc., et hâtez-vous d’amener ici mon père ». Parce que Yossef a mérité de recevoir en Égypte des honneurs dans la sainteté. Il a élevé l’honneur et la royauté qui régnaient en Égypte. Il a amené de la sainteté en faisant régner de l’honneur dans la sainteté. Ce qui a attiré là-bas toutes les Nefashot de la maison de Yaakov. C’était un grand bien pour les Nefashot d’Israël. Car sans cela Israël aurait été obligé de descendre en Égypte à cause des honneurs et de la royauté égyptiens eux-mêmes. Car ils auraient été attirés là-bas malgré leur volonté. Comme l’ont dit nos Sages ZL (Shabat 89:) ‘notre Père Yaakov aurait dû descendre en Égypte avec des chaînes de fer. Mais alors, ils ont eu le privilège de descendre là-bas grâce à l’honneur dans la sainteté qui revenait à Yossef. Ce qui leur a donné la force pour se maintenir et subsister là-bas et de sortir de l’Égypte’.

Tout s’est déroulé par la force de Yossef. Car bien que par la suite, après son décès et celui de ses frères, les Égyptiens se soient renforcés contre Israël. Ils ont attiré vers eux les honneurs, au point où ils ont dominé et soumis les Nefashot d’Israël dans l’exil. Malgré tout, il restait à Israël de la force pour survivre dans l’amertume de l’exil, essentiellement grâce à la sainteté dans l’honneur de Yossef. Parce que l’essentiel de l’existence des Nefashot se mérite grâce à l’honneur dans la sainteté qui constitue la racine du Nefesh.

Moshe Rabenou a commencé à prendre à cœur les souffrances d’Israël. Il s’est rendu compte qu’ils se trouvaient en exil depuis de tellement longues années. Et durant tout ce temps, l’honneur et la royauté se sont trouvés abaissés, en possession des effrontés parmi les nations. Ils se sont arrogé pour eux-mêmes la royauté. Et ainsi, ils sont parvenus à soumettre et à maintenir à leur bon vouloir Israël en exil. La première chose qu’il a vue, quand il a pris conscience de la situation d’Israël, c’est comment on frappait Israël, comme mentionné. Parce que les coups et les blessures représentent un affront contre l’honneur et le Nefesh, ce qui correspond à l’exil.

Et voilà (Chemot 2,13-14) « et il sortit le jour suivant, et voici deux Hébreux qui se querellaient ; il dit à l’agresseur : ‘pourquoi frappes-tu ton prochain ?’, etc., et il se dit : ‘certes, le fait est connu !’ Rachi nous explique ‘selon le Midrach, il s’est dit : ‘l’énigme qui me tourmentait est maintenant résolue : en quoi Israël a-t-il péché plus que toutes les soixante-dix nations pour être ainsi accablé sous une servitude aussi cruelle ? Je m’aperçois qu’il le méritait !’ À première vue cela apparaît très étonnant ! Est-ce qu’à cause d’une telle faute, la discorde et des coups parmi Israël, ils doivent endurer un tel exil, plus que toutes les soixante-dix nations ? Ne sont-elles pas pleines de transgressions, de coups et blessures, avec de nombreuses et graves fautes ? On trouve chez elles d’innombrables guerres, dissensions, meurtres, etc., et toutes sortes d’autres mauvaises actions. Quelle différence a-t-elle conduit Israël en exil ?

En vérité, l’essentiel des honneurs, de la royauté et de la grandeur revient seulement à Israël. C’est pour eux que tout a été créé. Comme il est écrit (Yechayahou 43,7) « pour Mon Nom et pour Mon Honneur J’ai créé ». Également, Israël est nommé d’après Son Honneur. S’il ne se trouvait pas de discorde parmi Israël eux-mêmes, alors les nations ne posséderaient aucune force pour s’approprier pour eux-mêmes les honneurs et la royauté. Principalement, l’essentiel de leur force découle de l’atteinte provoquée par Israël eux-mêmes contre l’honneur. À cause des discordes, des coups et blessures, les effrontés dans chaque génération attirent vers eux tous les honneurs. Ils accaparent l’honneur revenant aux Justes et aux véritables intègres. Ils provoquent de la sorte toutes sortes de hontes et de dénigrement face à ces derniers.

En raison des atteintes contre l’honneur parmi Israël, le véritable honneur est complètement tombé. À tel point qu’il est récupéré par les nations. Et ainsi, elles se renforcent contre Israël. Ils ont détruit le Sanctuaire, ils dominent sur Israël, et il est délaissé dans toutes sortes d’exils, à cause de nos nombreuses fautes. Comme l’ont dit nos Sages ZL (Yoma 9:) ‘la destruction du deuxième Sanctuaire a été provoquée seulement à cause de la haine gratuite !’

Et maintenant, vers la fin de l’exil, quand Hachem, béni soit-Il, attend d’amener notre Juste Mashiah, l’essentiel du retard est provoqué par les dissensions existantes entre les étudiants-savants. Comme l’ont dit nos Sages ZL (Ketoubot 112:) ‘la génération de la venue du Mashiah verra la discorde entre les étudiants-savants’. D’où découlent les empêchements de sa venue. Car l’autre tendance s’investit totalement dans l’élévation de ces obstructions. Particulièrement, quand elle constate que sa venue s’approche. Car pour finir, il finira par venir sans plus s’attarder (Habakouk 2,3). Tous les empêchements provoqués à l’approche des jours de la venue du Mashiah ressemblent à deux personnes luttant l’une contre l’autre. Dès que l’une ressent que l’autre est sur le point de la vaincre, alors elle déploie encore plus sa force contre l’autre. Il en va de même pour l’autre tendance. 

Parce que la venue du Mashiah, pour notre délivrance, se fait de plus en plus sentir. Par conséquent, l’autre tendance se met en long et en large pour retarder sa venue, que nous en soyons préservés. Et l’essentiel du retard est provoqué à cause des grandes divergences existant aujourd’hui dans le monde entier entre les différends Justes et les étudiants-savants. Au point où plus personne ne sait où se trouve la vérité. Ainsi, l’essentiel de la prolongation de l’exil est provoqué à cause des discordes s’élevant parmi Israël eux-mêmes. Elles conduisent à une atteinte contre l’honneur d’Israël. Pourtant, ils ont été mis en garde sur l’importance de l’honneur dans la sainteté. Plus particulièrement concernant l’honneur de son prochain. Étant donné que chacun d’Israël porte en lui une part de l’Honneur supérieur.

Il s’ensuit que l’essentiel de la plénitude de l’Honneur dans la sainteté dépende de ce que chacun, parmi Israël, prenne sur lui, face à son prochain, de le respecter comme il convient. Comme nous l’indiquent nos Sages ZL (Avot 4,1) « qui est l’objet d’honneurs ? C’est celui qui honore les créatures. Car il est dit (Shmuel I 2,30) : car J’honorerai celui qui M’honore et ceux qui Me dédaignent seront méprisés. » C’est-à-dire, l’honneur d’Israël c’est Son Honneur, béni soit-Il. Cela se réfère encore plus aux étudiants-savants et aux Justes intègres de la génération. Assurément, il leur revient de manifester d’autant plus du respect les uns vis-à-vis des autres. Parce qu’ils représentent encore plus l’Honneur dans la sainteté. Mais lorsqu’un manque d’honneur se manifeste entre les étudiants-savants, et que l’un porte atteinte à son prochain, que nous en soyons protégés, cela constitue une faute particulièrement grave. Parce que l’essentiel de toutes les fautes se rapporte plus précisément à l’homme. Il possède plus particulièrement la possibilité de réparer les plus graves dommages. Par conséquent, lorsqu’Israël porte atteinte à l’honneur de son prochain, alors les nations peuvent le dominer et le soumettre à l’exil. Et celui-ci peut se prolonger sous différentes formes. C’est ce qu’a dit Moshe Rabenou quand il a vu ces deux Hébreux se frapper l’un l’autre, ‘il y a également des délateurs parmi eux qui s’opposent aux vrais Justes’. Ils sont prêts à le dénoncer. 

Comme il est écrit (Chemot 2,14) « voudrais-tu me tuer, comme tu as tué l’Égyptien ? » Rachi explique ‘Moshe a été saisi d’angoisse à l’idée qu’il y avait en Israël des « scélérats » et des délateurs’. Aussi il a dit (ibid.) « la chose est connue ! » Ce qui était pour lui une interrogation, le sujet de la faute et de l’exil d’Israël. Il a constaté que cela leur revient en raison des discordes, des dénonciateurs, de ceux qui portent atteinte à l’honneur de leurs prochains. Et plus particulièrement, contre l’honneur dû aux vrais Justes, ce qu’est Moshe Rabenou. Ainsi, à cause de leurs fautes contre l’honneur, ils sont tombés et ils ont été emmenés et maintenus en exil. Donc, l’essentiel de l’emprise contre Israël découle des différends qui s’élèvent entre eux. Cela, bien que parmi les nations et entre eux se trouvent beaucoup plus de discordes et des meurtres, beaucoup plus que parmi Israël. Mais cela n’arrive pas au niveau d’Israël, parce qu’eux ils n’ont pas de part dans l’Honneur. Raison pour laquelle l’Honneur s’en prend tellement à Israël, à cause des discordes entre Israël eux-mêmes.

Chabat Chalom
Kupath Rabbi Meir Baal Haness
Elhanan