Parachat Re'eh
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Le secret de l’année embolismique

Paracha Berechit

Le secret de l’année embolismique, le fait d’intercaler un mois supplémentaire, permet de synchroniser le temps cyclique de la lune avec celui du soleil. Il consiste à compléter l’atteinte de la lune, de sorte que la lumière de celle-ci corresponde avec celle du soleil. Car l’essentiel de leur lumière est destiné à éclairer la terre. Comme il est écrit (Berechit 1,14) « des luminaires dans l’étendue du ciel pour faire distinguer le jour de la nuit ; qu’ils servent de signes pour indiquer les époques, les jours et les années ». Leur lumière réside dans la vérité, pour la diffuser et l’illuminer grâce à son éclairage. Raison pour laquelle il existe deux différents luminaires, le soleil et la lune. Ils sont relatifs à deux différentes notions de vérité. Elles sont relatives aux notions de pierre précieuse ou de fenêtre. Parce qu’une pierre précieuse possède intrinsèquement une lumière qui émane d’elle-même, tandis que d’une fenêtre n’émane une lumière provenant seulement d’une source extérieure à elle, venant d’autres et d’ailleurs. Ainsi, le soleil éclaire de lui-même, selon ce principe de la pierre précieuse, alors que la lune éclaire seulement à partir de ce qu’elle reçoit du soleil.

Du secret de la diminution de la lune découle l’essentiel de l’emprise de “l’autre tendance”, des écorces

ou du mauvais instinct. De là s’enchaînent et découlent toutes les transgressions ou toutes les fautes. Elles sont provoquées par le mauvais instinct qui se trouve attaché là-bas. L’essentiel de nos efforts de tous les jours réside dans la volonté de réparer cela. Il s’agit de la réparation de l’atteinte de la lune. De sorte qu’il finira par ne plus se trouver en elle aucun manque. Pour que la lumière de la lune illumine comme celle du soleil. (Yeshiyaou 30,26) « la lumière de la lune sera comme la lumière du soleil ». Parce que le soleil et la lune ont été créés égaux, équivalents. Comme il est écrit (Berechit 1,15) « les deux grands luminaires ». Mais, en raison de l’accusation de la lune, lorsqu’elle a dit (Houlin 60:) « il n’est pas donné à deux rois d’utiliser une même couronne! », par conséquent, elle a été contrainte de se diminuer.

Effectivement, toute la Création a été seulement pour permettre la manifestation de la vérité. Comme il est écrit (ibid. 1,1) « au commencement, l’Éternel créa les cieux et la terre”. Nos Sages ZL (Tik. Zohar 63,95) ont expliqué que les lettres finales de ces mots, dans le texte original, forment le mot “vérité”. Avec cette notion ont été scellés les cieux et la terre. Parce que dans son Essence, le Saint, béni soit-Il, et son Sceau sont constitués par la vérité. De même, l’essentiel des attentes de Hachem se concentrent principalement sur cette notion de vérité. Toute la Création, depuis son origine jusqu’à sa conclusion, consiste à dévoiler la Vérité. Comme il est écrit dans le saint Zohar (ibid. 21,42:) « pour Le connaître et Le reconnaître” réside tout le sens et le but de la Création. C’est-à-dire que toute la Création a comme finalité que nous sachions et que nous reconnaissions la vérité de Son Éternité, de Sa Gouvernance, et Sa Grandeur, etc., etc.

L’essentiel de tous les objectifs est de parvenir à atteindre la véritable vérité. C’est-à-dire d’accepter et avoir une connaissance de Sa Vérité comme une évidente vérité. Comme l’écrit le prophète (Yermiyah 10,10) « Hachem, l’Éternel, est la Vérité ! ». Pour que nous puissions mériter, également dans ce bas monde, d’avoir une véritable perception de Son Éternité comme elle est effectivement. Cela se rapporte aux deux grands luminaires. Au début, les deux auraient dû être grands. C’est-à-dire que la lumière de la vérité revêtue dans ce monde, ce qu’est le principe de Royauté, le principe de la lune, soit égale à l’essence même de l’émanation de la lumière de la vérité. Ce qui représente, si l’on peut s’exprimer ainsi, l’essence de Hachem. Pour qu’également dans les Mondes on connaisse et reconnaisse Sa Vérité selon ce qu’elle est véritablement.

Mais, comme conséquence des accusations de la lune, qu’il est impossible à deux rois d’utiliser une seule même couronne, il est devenu impossible dans les mondes de supporter et de recevoir l’essence de la lumière de la vérité. Parce qu’elle ferait disparaître l’existence même ! Raison pour laquelle Hachem a dit à la lune d’aller elle-même se diminuer. Cette diminution elle-même correspond à l’obscurité. Du fait que sa lumière est amoindrie. C’est-à-dire, si l’on ose s’exprimer ainsi, Hachem à contracter la lumière de la vérité, Il a caché, dissimulé et revêtu la lumière de la vérité, de façon qu’il nous soit possible de la recevoir. Du fait de cette diminution et de cette contraction de la lumière de la vérité, cette notion de la diminution de la lumière de la lune, de là découle l’emprise de toutes les autres tendances, de tout ce qui se rapporte au mensonge.

 Ce qui est rendu possible à cause de la diminution de la lumière de la lune. Car il est évident que s’il ne se trouvait seulement l’essence de la lumière de la vérité elle-même, assurément l’autre tendance, ce que représente le mensonge, n’aurait absolument aucune emprise. Parce que tout le monde reconnaîtrait l’essence de la vérité. Il n’existerait aucune possibilité de recouvrir la vérité, de la transformer en mensonge. Parce que pour celui qui connaît la véritable vérité, il devient impossible, d’aucune façon, de le tromper par aucune sorte de mensonge dans le monde. Mais, du fait de la diminution et de la contraction de la vérité, cela rend difficile d’atteindre l’essence de la vérité. Il est seulement devenu possible de l’observer de loin, comme à travers de très nombreuses fenêtres. De là découlent toutes les possibilités d’être trompé et de dissimuler la vérité sous un mensonge. Et ainsi en arriver à transformer les paroles de l’Éternel vivant, de substituer le mensonge en vérité. C’est pourquoi l’essentiel de nos efforts doit être consacré à atténuer l’atteinte de la lune, c’est-à-dire rechercher à distinguer la vérité du mensonge.

Par conséquent, le plus important conseil et la réparation en général de notre engagement dans ce monde doivent se concentrer principalement sur cette notion de vérité. Pour cela, nous ne devons pas nous tromper nous-mêmes. Aussi, nous devons toujours rechercher, dans toutes les choses ou dans tous les événements, à découvrir la véritable vérité. Par exemple dans la Tefilah / prière même lorsqu’il s’avère impossible de prier correctement. Au moins, il faut essayer d’exprimer simplement avec sa bouche de vraies paroles, en fonction de son niveau. Même si la vérité n’est pas encore claire et pure. Mais grâce à une recherche sincère et intègre sur ce point, on s’oriente et l'on s’engage à ne prononcer que des paroles de vérité. Même s’il ne s’agit pas encore de l’essence de la vérité, selon le principe de la pierre précieuse, au moins ces paroles peuvent correspondre au principe de la fenêtre.

 Il devient ainsi possible que d’autres personnes parviennent à l’éclairer. Ce sont tous les vrais Justes qui s’incluent dans toutes les prières d’Israël. Et nous relions et attachons toutes nos prières vers eux. Parce que les vrais Justes, par rapport à nous, correspondent à l’essence de la vérité. Ils éclairent dans toutes les prières d’Israël, et ils les élèvent en fonction de la vérité recherchée et intégrée dans chaque prière de chacun d’entre nous. Cela correspond au principe de la fenêtre qui reçoit la lumière provenant du Juste. Et en fonction de la limpidité et de la pureté de la fenêtre, c’est-à-dire les paroles exprimées avec vérité, ainsi le Juste éclaire à travers l’essence de la vérité. Raison pour laquelle, il nous est enseigné et conseillé de relier nos prières à celles des Justes de la génération. Ils représentent l’ensemble d’Israël, ils correspondent au soleil et à la lune, la notion de Yaakov et de ses fils. Tout ce qui se rapporte à la réparation obtenue au moyen de la Tefilah.

Car Yaakov inclut toutes les douze Tribus, qui forment l’ensemble d’Israël. Ce sont tous les douze portails, qui sont toutes les douze différentes formulations des Tefilot. Et il élève chacune d’elles vers la racine de la porte correspondant à chacun d’entre nous. Parce que Yaakov correspond à l’essence de la vérité, selon (Miha 6,2) « donnez la vérité à Yaakov ». Et il correspond au soleil. Comme il est écrit (Berechit 32,31) « le soleil luit pour lui ». Et l’ensemble d’Israël est relatif à la lune, cette notion de fenêtre. Parce que le cycle de la lune est de douze mois, sur cette base ceux-ci sont décomptés (Menahot 29). Ce sont les douze portes de Jérusalem, à travers lesquelles s’élève la Tefilah. Ce qui se rapporte à cette notion de fenêtre. C’est-à-dire à la lumière de l’ensemble d’Israël qui n’éclaire pas par elle-même, comme il en va pour la lune qui n’éclaire pas par elle-même. Également pour cette raison, il existe également douze fenêtres dans les maisons d’assemblée, les synagogues. Car la Tefilah correspond à un principe de Royauté, de la lune (Zohar Pinhas 236), de la prière du pauvre (Ps. 102,1) « prière d'un affligé ». Parce que le démuni ne possède rien de lui-même, mais seulement ce qu’il reçoit des autres. Cela se rapporte au principe de la lune.

C’est pourquoi la Torah et la Tefilah sont toutes les deux nécessaires. L’une a besoin de l’autre. Ainsi, la récitation du Chema correspond à la Torah, au principe de la Torah de vérité (Malahi 2,6) « une doctrine de vérité était dans sa bouche ». La sainte Torah représente l’essence de la vérité. Ce sont tous les commandements de la Torah. Par contre, la Tefilah représente cette notion du réveil venant d’en bas. C’est l’ensemble du service que nous accomplissons lorsque nous prions et demandons à Hachem. Chacun en fonction de ce qui le caractérise en particulier. Car il est évident que chacun ne parvient pas à la plénitude de la Tefilah. C’est-à-dire que sa Tefilah soit incluse dans Son Unicité. Ce qui est l’essentiel de la vérité. Mais, chacun s’efforce de s’attirer lui-même vers la vérité. Et cette vérité correspond à la fenêtre qui reçoit sa lumière en fonction de l’importance de son investissement dans sa recherche de la vérité.

Source: Elhanan Lepek