Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Une startup israéllienne qui apporte l’impression 3D dans les panneaux solaires

Israël Technologies


Le principal frein pour les particuliers à l’adoption d’une solution énergétique basée sur les panneaux solaires reste le prix d’achat. 

Une startup israélienne, Utilight, a développé un procédé unique d’impression 3D de pistes métalliques reliant les composés semi-conducteurs de ces panneaux.
De manière usuelle, la connexion se fait à l’aide d’une sorte de pochoir qui vient délimiter la zone où le métal doit être déposé. 

Ensuite une couche métallique est évaporée sur la totalité de la dalle, et finalement, une fois le pochoir retiré, les composés se trouvent reliés par un contact métallique. 

Le principal problème de cette méthode reste le gaspillage d’une grande quantité de métal restant sur le pochoir.

Une technique plus économe
Afin de réduire les coûts de production de panneaux solaires, cette startup israélienne a développé une solution qui permet de déposer localement, ou en d’autres termes d’imprimer, un métal spécifiquement à l’endroit recherché, et ceci, avec une précision comparable aux techniques usuelles. 

L’avantage de cette méthode est tout d’abord qu’elle permet de faire une économie considérable sur la quantité de matériaux utilisée et présente la particularité d’être beaucoup plus modulaire et rapide. En effet, il est directement possible depuis un ordinateur de venir apporter des modifications à la structure voulue.

Une technologie plus flexible et rapide
Un autre grand avantage est que cette technologie peut directement être implémentée sur une chaine de production déjà existante et ne demande pas de changement technologique à l’usine. 

Selon les dires des dirigeants, cette technique permet d’économiser, par an, pour une usine traditionnelle quelques 500 000 dollars en matière première ainsi que 500 000 dollars provenant du gain d’efficacité de ces équipements.