Parachat Ki Tavo
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Nouvel édifice juif à Hébron

Israël Technologies

Au milieu de la nuit, à Hébron, un groupe de plusieurs dizaines de personnes s’est introduit dans un édifice acquis au prix fort. Cet édifice est situé à proximité du parking près du Caveau de Makhpela, les tombeaux des Patriarches et des Matriarches. Des forces de police et de l’Armée sont arrivées sur place. Les pionniers juifs leur ont montré les documents en bonne et due forme attestant de l’acquisition légale.

Sur place se trouvent des familles composées d’hommes, de femmes et d’enfants ainsi que de bébés qui s’organisent pour leur premier Shabbat dans leurs nouvelles demeures.

Les nouveaux résidents ont prononcé la bénédiction : « Que soit béni le Nom pour nous avoir octroyé le privilège de poursuivre l’œuvre d’Abraham, notre père, qui avait acheté le Caveau de Makhpela il y a 4000 ans de cela. Aujourd’hui, nous, ses descendants, nous marchons sur ses pas et nous avons acheté un immeuble sur le même site. Nous renforçons la présence de ses descendants dans la cité des Patriarches. Nous en appelons au Gouvernement d’Israël d’encourager et d’élargir la poursuite de l’implantation juive à Kyriat Arba – Hébron, la cité des Patriarches par la délivrance d’autres maisons et d’autres terrains. »

Le député Michael Ben-Ari (Ihoud Léoumi) a déclaré : « Il est temps de réintégrer toutes les demeures de la cité des Patriarches qui ont été volées par l’ennemi. Si déjà on évoque l’Etat de Droit, la première des choses consisterait à permettre aux Juifs de retourner dans les dizaines de maisons qui appartenait à la Communauté juive jusqu’en 1929. »

Ce matin, le député Ariéh Eldad (Ihoud Léoumi) a béni les pionniers de Hébron pour l’acquisition de ce nouvel immeuble à Hébron et a lancé un appel au Gouvernement d’Israël de « respecter le droit d’acquisition d’un bien et de s’abstenir de toute tentative d’empêcher des Juifs d’habiter partout sur la Terre d’Israël, et a fortiori dans la Cité des Patriarches où des Juifs habitaient dans des maisons où ils ont été massacrés et expulsés par les Arabes. Aujourd’hui, c’est une grande réparation historique qui a été accomplie, même si ce n’est pas le Gouvernement d’Israël qui l’a entreprise. Toutefois, il est demandé au Gouvernement de ne pas compromettre cette belle chose. »


(a7)