Parachat 'Hayei Sarah
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Missile Patriot : nouveau rempart aérien de Tsahal

Israël Technologies


Le système Patriot, officiellement connu sous le nom de MIM-104, participe à la défense aérienne d’Israël. Conçu par l’entreprise américaine Raytheon, ce système de missile sol-air de longue portée est capable d’intercepter et d’abattre des aéronefs de tous types (drones, hélicoptères ou encore avions de chasse) à une distance maximale de 160 km. 

Lors de la dernière opération de Tsahal, il a tout particulièrement fait ses preuves en menant ses quatre premières interceptions depuis les 20 dernières années.

Le lieutenant Uri Regev était l’officier opérationnel de deux batteries Patriot localisées dans la région sud d’Israël lors de l’Opération Bordure Protectrice. 

“En tant que commandant opérationnel, ma mission est à la fois de former les soldats en période de calme, et également d’agir le plus rapidement possible lors de situations d’urgence”, explique t-il.


Premières interceptions du Patriot en 20 ans

“Pendant l’opération, mes soldats et moi étions responsables de deux batteries Patriot au sud d’Israël. Nous avons d’ailleurs intercepté deux drones qui avaient infiltré le pays depuis la bande de Gaza”, précise le lieutenant Regev.

Ces deux interceptions, l’une le 14 juillet au dessus d’Ashdod et la seconde le 17 juillet près d’Ashkelon, étaient les premières depuis près de 20 ans pour le système de défense Patriot. 

Grâce à leurs entraînements intensifs (entre 20 et 30 heures de simulation par semaine), les soldats étaient parfaitement préparés et ont agi avec professionnalisme et rapidité lorsque les drones ont infiltré l’espace aérien israélien.


Un avion syrien abattu par le Patriot

Les officiers de Tsahal sont bien conscients des tensions actuelles aux frontières syrienne et libanaise. Le lieutenant-colonel Roy Katz, commandant du bataillon du système Patriot responsable de la région nord, précise que “depuis 2006, les armes pointées sur Israël au nord ne cessent de se multiplier. 

Face à cette tension palpable au nord du pays, nous nous entraînons et nous nous évaluons davantage”.

Le 31 août dernier, le système de défense Patriot avait intercepté et neutralisé un drone qui avait infiltré le nord du pays depuis la Syrie. Cette infiltration a été suivie par un autre événement depuis la Syrie. 

Le 23 septembre, un avion de chasse syrien qui venait d’infiltrer l’espace aérien d’Israël a été intercepté par Tsahal à l’aide d’un missile Patriot”, raconte le lieutenant-colonel Katz.


Comment fonctionne le système de défense Patriot ?

Dès qu’un aéronef ennemi menace la sécurité d’Israël, les forces aériennes de Tsahal décident en seulement quelques instants comment réagir et quel système de défense utiliser. 

S’il est décidé d’utiliser le Patriot, le Corps “Sheinav” prend le contrôle des opérations : il a pour rôle d’activer la batterie qui interceptera l’aéronef.

“Les soldats de Sheivav ont tous été des soldats du système Patriot avant d’arriver à ce poste”, explique le capitaine Ella Lasry, commandante dans le Corps Sheinav. 

“Ils connaissent ainsi parfaitement son fonctionnement et les caractéristiques de chacune de ses batteries à travers Israël.”

“Nous devons être aussi rapides que possible”, précise le capitaine Lasry. “Les dangers que doit gérer le système Patriot sont des dangers de taille pour la population israélienne. 

Il est de notre devoir d’y mettre fin en très peu de temps”.

Le lieutenant Regev est lui aussi conscient de l’immense responsabilité qui repose sur ses épaules. “Il s’agit d’un système de défense. 

Ce qui veut dire que nous agissons lorsqu’une attaque imminente menace la vie de nos civils. Nous n’avons pas le droit à l’erreur.”


Les soldats : la colonne vertébrale du Patriot

Le lieutenant Regev insiste sur une chose. “Bien que le système Patriot soit un système de défense très avancé et à la pointe de la technologie, il ne saurait fonctionner sans ses soldats. 

Un être humain est nécessaire pour activer ce système, aussi intelligent puisse t-il être.”

Lors de l’Opération Bordure Protectrice, de nombreux réservistes ont été rappelés pour prêter main forte aux soldats du système Patriot. 

“Ils ont dû quitter leurs maisons et leurs familles, mettre leur travail de côté, pour venir servir ici. Nos soldats ont agi sans relâche 24h/24 et 7j/7 tout au long de l’opération pour assurer la sécurité du pays. 

Nous sommes vraiment fiers de chacun d’entre eux.”

Source: tsahal.fr