Parachat Le'h Le'ha
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Les sondes médicales du futur

Israël Technologies

L'un des principaux défis des médecins consiste à opérer, dans tous les sens du terme, en se basant au préalable sur des informations collectées sans mettre en péril leurs patients. Ainsi, le développement de technologies telles que l'IRM, les scanneurs à effet Doppler, l'électro-encéphalographie, les ultrasons, etc., a permis aux chirurgiens de sonder les malades de façon non invasive.

Toutefois, malgré les progrès significatifs engrangés dans ce domaine, il n'existe toujours pas de méthode miracle : certaines méthodes sont coûteuses, d'autres le sont moins mais sont d'une efficacité limitée. L'équipe du professeur Dvir Yelin, de la Faculty of Biomedical Engineering au Technion - Israel Institute of Technology (Haïfa) travaille depuis plusieurs années à la mise au point de nouvelles sondes peu invasives qui permettent d'apporter plus d'informations au médecin.

Des images en 3D du corps humain

Dans un article paru en 2006 dans la revue Nature, l'équipe rapportait son travail de développement d'une sonde de la taille d'un cheveu capable de fournir des images en 3D en temps réel du corps humain. Cette sonde permet aux médecins d'apprécier une situation sans le recours à la chirurgie exploratrice, l'IRM ou l'utilisation d'une caméra endoscopique qui ne pourrait aller partout.

Son secret ? Une source polychromatique est projetée, dont chaque couleur la composant atteint une surface différente. Les réflexions sont ensuite captées et la somme des projections est transformée en une image tridimensionnelle. Vers les sondes multispectrales

Plus récemment, le groupe a mis au point des sondes multispectrales. Celles-ci utilisent l'encodage des informations sur plusieurs canaux de fréquences parallèles, ce qui permet d'augmenter la densité d'informations collectées par la sonde.

Dans les deux cas, les sondes sont miniaturisées au point de pouvoir être glissées dans des aiguilles de moins d'un demi-millimètre, ce qui minimise les dégâts sur les tissus, ne nécessite pas d'anesthésie et permet d'envisager la conduite d'examens diagnostiques approfondis en-dehors de l'hôpital.

Un important potentiel commercial

Depuis plusieurs années, ce groupe de recherche dépose un nombre important de brevets concernant des dispositifs optiques médicaux, preuve d'un potentiel de commercialisation important. Le domaine de la santé représente un marché constant où l'innovation, notamment en matière d'appareils d'analyse médicale, joue un rôle majeur.

Le Technion, haut lieu de l'innovation et du transfert de technologie, et les groupes de recherche qu'il héberge, comme celui du professeur Yelin, semble en avoir d'ores et déjà pris toute la mesure.