Parachat Le'h Le'ha
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

L'armée israélienne développe ses infrastructures de cyber-défense

Israël Technologies

Dans une base militaire proche de Tel-Aviv des soldats sont assis devant des écrans, les yeux rivés sur le code informatique qui défile, prêt à contrer les attaques. Ils font partie de l'équipe de cyber-défense israélienne et apprennent à traquer les pirates informatiques. 

Le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu a pointé du doigt à plusieurs reprises l'Iran et ses alliés, mettant en garde contre la menace de cyber-attaques le mois dernier. L'Iran, à son tour, a accusé Israël et les Etats-Unis de vouloir saboter son programme nucléaire en 2011, alors que l'an dernier un virus fait des ravages dans les systèmes informatiques iraniens.

 Les réseaux gouvernementaux israéliens sont parmi les plus attaqués dans le monde, avec plusieurs dizaines de milliers d'attaques quotidiennes d'après un récent rapport du Groupe Soufan, une entreprise spécialisée dans la sécurité basée à New-York.

 L'unité spécialisée israélienne a été créée alors que les menaces deviennent de plus en plus sophistiquées et fait suite à la création d'une division offensive dans les services de renseignement. Elle est comparable selon Soufan à la National Security Agency américaine en matière d'expertise technique.

Le National Cyber Bureau a commencé à fonctionner au sein du cabinet du Premier ministre en Janvier 2012, le même mois où la bourse de Tel-Aviv et la société El Al Israel Airlines Ltd ont été paralysées par un hacker saoudien, qui a également publié sur le web les informations liées à des cartes de crédit de milliers d'israéliens.

 Netanyahu, lors de l'inauguration le mois dernier d'un programme d'études secondaires civil dirigé par le bureau en coordination avec l'armée et un fonds privé, a félicité les élèves choisis comme participants. Il sont maintenant 150 en formation et leur nombre devrait encore augmenter. 

Les étudiants, de la seconde à la terminale, assistent à des cours dispensés par d'anciens soldats des services de renseignement et experts en cyber-sécurité. Comme exercice par exemple, les étudiants doivent créer un environnement virtuel dans lequel un virus est lâché. 

Les étudiants doivent ensuite piéger le virus, dans ce qu'on appelle un bac à sable, puis l'observer et apprendre comment il fonctionne. Seuls les meilleurs seront ensuite affectés à la cyber-défense d'Israël