Parachat Bo
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Détecter des explosifs

Israël Technologies

Suite aux risques grandissants d'attentats, les systèmes de surveillances permettant de détecter des explosifs ou des armes se perfectionnent et se multiplient. Mais le cout de ces systèmes est exorbitant. A titre d'exemple, l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv a passé commande en 2011 du scanner le plus avancé, le Xray/CT de la société française Safran pour un prix de 105 millions de dollars.

Il est donc impossible d'équiper massivement les espaces publics (stations de bus, stades, supermarchés etc..) de ces systèmes de détections bien trop onéreux.

Pour répondre à cette problématique, le Dr Eran Soher de l'université de Tel Aviv développe en collaboration avec des chercheurs de l'université de Francfort, un système portable, sophistiqué mais relativement bon marché. Cette recherche qui pourrait aboutir à une technologie répondant au besoin croissant de sécurité a été publiée dans le journal IEEE Microwave and Wireless Components Letters et présentée au mois de septembre lors d'une conférence internationale spécialisée en Australie.

Le principe est de reconfigurer les puces CMOS, utilisées abondamment dans le monde informatique, et de les transformer en circuit hautes fréquences. Ainsi ces puces acquièrent la capacité de générer des radiations qui traversent emballages ou vêtements pour produire une image des sous couches. Cette puce, d'une surface de 0.25 mm², intègre une antenne ayant la capacité de recevoir et de transmettre des ondes ou radiations au terahertz.

Ces capacités combinées à une technologie de scanner électronique génèrent des radiations produisant une image. Contrairement à la technologie X-Ray, qui "traverse" le corps humain, cette puce permet de voir seulement à travers les matériaux divers tels les enveloppes, les vêtements, les valises mais ses ondes ne pénètrent pas la peau. Les radiations générées par cette puce sont faibles donc moins nocives.

Pour le Dr Soher, cette puce a un avantage certain sur les simples détecteurs de métaux portables dû à la spécificité de la détection. Qui n'a jamais ressenti une pointe d'agacement liée à l'obligation de se délester de tout objet en métal lors d'un simple contrôle a l'entrée d un magasin ou d'une gare. En effet cette puce n'est pas inutilement sensible à un matériau spécifique; elle génère une image réelle des objets divers qu'une personne porte sur elle.

Et c'est sur ce point particulier que l'antenne haute fréquence est d'une importance capitale: Le transfert des données est très rapide (1 a 10 gigabyte par seconde) sur une distance de plusieurs mètres permettant ainsi l'envoi en quelque secondes d'une vidéo grâce au wireless. Il est aisé d'imaginer l'intérêt de cette technologie pour la sécurité des stades, gare, salle de concert etc. Preuve de l'intérêt porte à ces travaux, la Broadcom fondation basée aux Etats Unis a déjà apporté sa contribution financière pour aider les chercheurs de l'université de Tel Aviv dans la poursuite de leurs recherches.