Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Des chercheurs israéliens montrent le lien entre l’anesthésie générale lors des césariennes et l’autisme grave

Israël Technologies


Des chercheurs de l’Université Ben Gourion du Néguev (BGU) et des cliniciens du CHU Soroka en Israël, ont montré que les enfants exposés à l’anesthésie générale lors des accouchements par césarienne courent un plus grand risque de développer l’autisme. Ils ont également constaté que l’association entre anesthésie générale et autisme est particulièrement pertinente pour le type d’autisme présentant les symptômes les plus graves. L’exposition à l’anesthésie générale à la naissance peut contribuer au développement de l’autisme grave.

« Nous savons depuis de

nombreuses années que les enfants nés par césarienne courent un risque plus élevé d’autisme, mais jusqu’ici nous n’avions pas été en mesure de dire exactement pourquoi », a déclaré le Dr Idan Menashe, du Département de la santé publique de la BGU et du Centre Zlotowski pour les neurosciences.

« L’exposition à l’anesthésie générale, couramment utilisée pour réaliser une césarienne, peut susciter des troubles de la communication dans la vie future. Nos résultats suggèrent que les césariennes pratiquées avec d’autres types d’anesthésie, telles que la sédation épidurale ou dans la colonne vertébrale, sont relativement sûres», a déclaré le Dr Menashe, qui est également directeur scientifique du Centre national de recherche sur l’autisme à la BGU.

L’étude, menée par une équipe interdisciplinaire du Centre national de recherche sur l’autisme à la BGU et dirigée par le Dr Menashe, a comparé les enregistrements de naissance de 350 enfants autistes et de 2000 témoins. Ils ont constaté que les naissances par césarienne menées sous anesthésie générale augmentaient le risque d’autisme, contrairement à celles pratiquées sous anesthésie épidurale ou rachidienne (locale). Ils ont également montré que le risque d’autisme associé à une anesthésie générale n’était pas lié au type de chirurgie.

Source: Science Info Israel