Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

3 chercheuses Israéliennes veulent sauver l’eau potable

Israël Technologies


Trouver un moyen de fournir de l’eau potable à l’ensemble de l’Humanité est aujourd’hui un réel défi. De par sa localisation géographique, Israël est un pays pauvre en eau potable. Plus de 98% des eaux usées par les ménages sont retraitées et utilisées pour l’industrie et l’agriculture. De plus, 75% de l’eau potable domestique est issue du dessalement de l’eau de mer ! Dans l’optique de contribuer à l’effort international, trois chercheuses israéliennes du Technion ont récemment présenté leurs nouvelles techniques de traitement des eaux.

Les ressources mondiales en eau potable se font de plus en plus rares et sont de plus en plus sollicitées ou polluées. Il est absolument nécessaire que la communauté scientifique internationale fasse des efforts considérables afin de développer des techniques permettant un traitement efficace et à bas-coûts des eaux usées, polluées

ou bien de l’eau de mer. De par sa position géographique, Israël n’a que très peu de sources d’eau potable et doit son autonomie actuelle entièrement à des techniques innovantes. En effet, les chercheurs et ingénieurs israéliens ont conçu les usines de dessalement et de traitement des eaux usées les plus performantes au monde. Plus de 98% des eaux usées par les ménages sont actuellement traitées et réutilisées par l’industrie et l’agriculture ! Aussi, plus de 75% de l’eau potable est produite par les usines de dessalement d’eau de mer. Ces chiffres font d’Israël le champion du monde de la production et de la réutilisation d’eau. Il n’est donc pas étonnant que la recherche dans ce domaine soit très active en Israël, en témoigne la récente présentation des résultats de trois chercheuses du Technion sur le sujet.

Le Prof. Michal Green, experte en traitement des eaux de renommée mondiale, s’attaque au problème de la présence de nitrates dans l’eau, à l’origine de la fermeture chaque année de nombreux puits qui alimentent Israël, entrainant la perte de dizaines de millions de mètres cubes d’eau potable. Le Prof. Michal Green a développé avec le Dr. Sheldon Tarre un procédé chimique permettant de retirer les nitrates des sources d’eau. Cela ouvre la voie à la réhabilitation des eaux polluées, à grande échelle.

Le Prof. Yael Dubowski cherche à mettre au point un procédé optique utilisant la lumière ultra-violette afin de retirer certains micro-polluants de l’eau. Parmi eux, le triclosan, un antibactérien que l’on retrouve dans les savons et les dentifrices, intéresse particulièrement Prof. Dubowski. Alors que dans les procédés actuels de traitement des eaux usées, le triclosan est retiré à l’aide de produits chimiques coûteux et dangereux, la lumière ultra-violette transporte énormément d’énergie (la même énergie qui brûle la peau et provoque des coups de soleil) qui peut désagréger les polluants en leurs constituants de base (i.e. les atomes composant ces molécules) qui eux ne sont pas nocifs. Cette nouvelle technique pourrait simplifier grandement le traitement des eaux usées, le rendant accessible à bien des pays.

Le Dr. Adi Radian travaille sur le développement de procédés chimiques visant à débarrasser les eaux des pesticides. Ceux-ci sont présents dans l’eau à des concentrations si faibles que les méthodes chimiques classiques ne peuvent s’appliquer directement. Dans le laboratoire de Dr. Radian, les molécules telles que les pesticides sont adsorbées par des particules de gel dans lesquels une bactérie est présente et dégrade les micro-polluants. Une technique innovante et prometteuse.

Source: Science Info Israel