Chiourim.org

L’essentiel dépend de la Emounah

Paracha Nasso

L’essentiel dépend de la Emounah / la confiance dans nos Sages ZL. Parce que l’essentiel se situe dans l’ultime finalité. Aussi, chaque individu doit s’inquiéter pour lui-même ! Il importe de constamment penser, chaque jour, à sa destination éternelle. Ce qui va être sa fin. Pour mériter vraiment une fin favorable, la confiance dans nos Sages ZL s’avère absolument indispensable. Parce qu’il n’est pas possible pour un individu de parvenir et d’atteindre la source de sa Nechamah / âme sans l’aide d’une compréhension de véritables Justes. Car même des personnes intègres, ayant la

Lire la suite : L’essentiel dépend de la Emounah

 

Comme un pommier parmi les arbres de la forêt

Chavouot

Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (88a):
Pourquoi Israël est-il comparé à la pomme, comme il est dit : « Comme un pommier parmi les arbres de la forêt », ainsi que le verset « … et l'odeur de tes narines comme celle des pommes » (versets du Chir Ha-Chirim) ? Les Tossafott expliquent que la « pomme » mentionnée dans les versets du Chir Ha-Chirim représente en réalité le Etrog (Cédrat), comme précisé dans le Targoum (traduction araméenne) sur ces versets (telle était apparemment la version du Targoum que les Tossafott avaient sous les yeux).

Nos maitres répondent que

Lire la suite : Comme un pommier parmi les arbres de la forêt

 

Prenez avec vous des paroles

Paracha Beha'alot'kha

C’est (Ochea 14,3) « prenez avec vous des paroles / des choses ! » L’action précisée se rapporte à ‘prendre’. Cela implique que ‘ces paroles’ ou ‘ces choses’ sont déjà préparées, elles sont disponibles. Hachem nous demande de les prendre avec nous pour revenir vers Lui grâce à elles. Comme il est expliqué et comme on nous l’enseigne sur la façon dont il convient de s’exprimer devant Lui (ibid.) « dites-Lui : Toi qui pardonnes toute iniquité ». Et celui qui s’inspire effectivement de ces notions et les met vraiment en application, assurément avec facilité il peut revenir vers Lui, béni soit-Il. Et peu importe où il se situe. Malgré tout ce qui peut bien se passer avec lui. Parce qu’il lui est toujours donné, s’il le veut, de prendre avec lui des paroles venant de Hachem. Jusqu’à ce que pour finir, il reviendra vers Lui et il sera pris en pitié. D’où toute l’importance et la valeur de réciter des Psaumes, comme cela nous est dévoilé. Grâce à

Lire la suite : Prenez avec vous des paroles

   

Les âmes des explorateurs plus élevées qu’Israël?

Paracha Shla'h lekha

L’essentiel de la faute des Explorateurs découle de leur médisance contre le pays d’Israël. Ils ont calomnié le pays. Le Ari ZL nous explique (Ets Haim 32,3) que les Nechamot / âmes des Explorateurs et celles de la génération du Désert étaient particulièrement élevées. Il existe une correspondance de celles-ci avec le principe du pays d’Israël, de Leah, etc. C’est la raison pour laquelle ils ne pouvaient pas venir dans le pays d’Israël. À première vue cela apparaît étonnant ! Du fait qu’ils étaient plus élevés que le pays d’Israël, comme conséquence, ils n’ont pas pu pénétrer là-bas. S’il en va ainsi, quel sens donner à une telle colère qui s’est élevée contre eux en raison de leur atteinte contre le pays d’Israël. Et le décret promulgué qu’ils ne rentreront pas là-bas, etc. Du fait que leurs Nechamot se trouvaient plus élevées que le pays d’Israël, et qu’ils n’ont pas pu arriver là-bas !

Il semble possible de saisir quelques allusions à propos de cet impressionnant et voilé sujet, concernant les conduites, pour nous insaisissables, de Hachem. Fondamentalement, la faute des Explorateurs se rapporte à leur atteinte contre tout ce que doit représenter le Juste. Celui qui peut relier ensemble tous les mondes et tous les

Lire la suite : Les âmes des explorateurs plus élevées qu’Israël?

 

Oppositions et contradictions

Paracha Kora'h

Korah et tous ses adeptes étaient de très prestigieuses personnal2ités. Ils avaient atteint de très hauts niveaux de compréhension et avaient un esprit dans la sainteté. Comme il est écrit (Bamidbar 16,2) « des princes de la communauté ». Ils faisaient partie des principaux membres du Sanhédrin, etc. Plus particulièrement Korah lui-même, qui était parmi les plus grands des Leviim. Comme cela ressort dans tous les livres. D’où provient cette opposition tellement forte contre Moshe Rabenou et son frère Aharon ? Il s’avère que même de grands et impressionnants Justes possèdent également un mauvais instinct. Seulement, il correspond effectivement à un saint ange. C’est-à-dire cette notion des rigueurs et des jugements supérieurs positifs. Il s’impose à eux de fournir les efforts nécessaires en vue de les adoucir. Il s’agit de tout leur grand combat par rapport à leurs conceptions. Parvenir à saisir et à dominer le ‘mauvais instinct’.

 Malgré la sainteté et la pureté, celui qui touche à cela, s’il n’arrive pas à adoucir le jugement comme il convient, alors il tombe dans de très graves erreurs et de très nombreux pièges de ce fait. On trouve en relation avec ces notions d’innombrables différents niveaux. Il se trouve quelques

Lire la suite : Oppositions et contradictions

   

Page 8 de 212