Chiourim.org

Un cœur endurcit

Paracha Bo


La Sortie d’Égypte s’est concrétisée effectivement lors de la plaie de la mort des premiers-nés égyptiens. Tous les précédents prodiges n’ont pas suffi pour soumettre pleinement Pharaon. À chaque fois, il a endurci son cœur. Jusqu’à ce qu’il soit frappé par cette dernière plaie contre les aînés de l’Égypte. Au moment même où les aînés israélites ont été sauvés, Pharaon a été contraint de constater que le principe des aînés de «l’autre tendance» est dominé par le principe de l’élévation et de l’importance des aînés dans la sainteté. Parce qu’ils correspondent au service de la Tefilah/prière. Alors s’est dévoilés l’influence et l’impact de la Tefilah d’Israël, de leurs cris de supplication durant tout l’exil. À ce moment, ils ont été libérés et ils sont sortis d’Égypte. Dès lors, les aînés ont été sanctifiés, comme il est écrit «sanctifie-Moi tous les premiers-nés, etc.» (Chemot 13,2). 

Car l’Éternel fait en sorte que pour chaque chose, chaque événement existant, il est également possible de découvrir son contraire. De même qu’il existe ce principe des aînés dans la sainteté, la sainteté d’Israël, cette notion du service de la Tefilah, on trouve également ce principe de l’aînesse pour «l’autre tendance», représenté par Amalek. Il correspond à la notion de Amalek est la tête des nations. Pour nous apprendre que l’écorce d’Amalek se renforce constamment face au principe de l’aînesse dans la sainteté, ce qu’est la Tefilah.

Pour nous enseigner, lorsqu’on obtient quelque chose au moyen de la Tefilah, correspondant à la notion d’enfantement du premier-né, il (Amalek) se renforce en faisant pénétrer de l’hérésie et de l’oubli dans le cœur. C’est la raison pour laquelle Amalek est appelé la tête des nations. Parce qu’il se renforce

Lire la suite : Un cœur endurcit

 

Depuis les quatre coins de la terre

Paracha Beshalakh


Avant d’arriver dans le pays d’Israël, de très nombreuses tribulations et souffrances doivent être endurées. Ce sont tous les très nombreux chemins à emprunter avant d’atteindre le pays. Comme il est écrit «l’Éternel fit dévier le peuple du côté du désert» (Chemot 13,18). Tout cela est nécessaire pour parvenir à rassembler tous ceux qui sont dispersés. Le Ari Z’’L écrit «Il nous ramène en paix depuis les quatre coins de la terre» (Pri Ets Haim, Chema 83). Depuis tous les endroits dans le monde où se trouve encore un perdu des enfants d’Israël. Là-bas où ils vivent en exil, cela doit être considéré comme si l’ensemble d’Israël était exilé là-bas. 

Malgré tout, grâce à cela ils «clarifient» des étincelles dans cet endroit. Et grâce à cela, on peut arriver vers le pays d’Israël. Là résident le secret et le sens de la dispersion d’Israël en exil, dans des endroits éloignés de toute sainteté. Les raisons nous sont extrêmement voilées, d’où notre impossibilité de les comprendre. En effet, nous avons constaté que dans des régions très éloignées, ce sont trouvés quelques Juifs. Au point qu’il se trouve des endroits où seulement un ou deux Juifs résidaient dans une grande ville. Il est évident que la plupart d’entre eux n’étaient pas de grands justes. Ils étaient en fait particulièrement éloignés de Hachem.

Lire la suite : Depuis les quatre coins de la terre

 

Finalité éternelle

Paracha Yitro


Celui qui veut faire attention à lui-même, il pense à sa finalité éternelle. Car elle interviendra de façon inéluctable. Il doit se considérer, à ses propres yeux, chaque jour, comme étant effectivement une nouvelle créature. Il est rapporté dans le Choulhan Arouh, au sujet des bénédictions que nous prononçons le matin, et nous les répétons tous les jours, elles doivent être considérées comme nouvelles. De même, nous sommes comme de nouvelles créatures à notre réveil. Aussi, nous bénissons «Celui qui ramène les Nechamont/âmes aux cadavres», ou d’autres bénédictions comme «Celui qui donne de la force aux fatigués». 

Cela se rapporte au renouvellement de la Nechamah, qui est la compréhension, etc. Il s’ensuit, qu’importe ce qui peut bien arriver, il convient d’aborder chaque nouveau jour, et toutes ses occupations, comme si tout est absolument nouveau. Parce que chacun dans Israël, et peu importe qui il est, tant qu’il porte sur lui le nom d’Israël, et il accomplit quelques commandements chaque jour, il dit les bénédictions du matin, il récite le Chema, etc. Et nombreux sont ceux qui disent des Psaumes, étudient la Torah, un peu ou beaucoup. L’essentiel consiste à considérer chaque fois, avec un esprit apaisé, que ce présent jour où il se trouve, il n’y en a jamais eu de semblable dans le monde.

Lire la suite : Finalité éternelle

   

Un homme de simplicité

Paracha Mishpatim


La citation «Yaakov est un homme de simplicité» (Berechit 25,27) se réfère à la vérité. Comme il est écrit «Tu témoignes de la vérité de Yaakov» (Miha 7,20). Grâce à cette qualité, il parvint à se maintenir face à l’imposante obscurité émanant de Esaw, «un habile chasseur» (Ber. 25,27). La notion de «il savait mettre du gibier dans la bouche de son père» (Ber. 25,28). Cela constitue l’essentiel de l’obscurité de «l’autre tendance». De même face à Laban au sujet duquel il est écrit «tu as changé mon salaire des dizaines de fois» (Ber. 31,41). Parce que se renforcent leurs mensonges et leurs ruses, sous toutes sortes de formes différentes. Car l’essentiel de l’obscurité se rapporte au mensonge qui obscurcit les yeux. Il ressort de cela que l’essence du «mauvais penchant» réside dans le mensonge, il est le mal, l’impureté. Raison pour laquelle l’essentiel du conseil repose sur la vérité. C’est s’exprimer avec des paroles de vérité, quoi qu’il puisse arriver. Et cette

Lire la suite : Un homme de simplicité

 

Porté par son cœur

Paracha Terouma


L’essentiel de l’édification du Tabernacle vient pour réparer la faute du veau d’or, ce qui représente la faute de l’idolâtrie. D’autre part, le Tabernacle se rapporte au principe de la bienfaisance «de la part de quiconque qui sera porté par son cœur, vous recevrez mon offrande/Trumah» (Chemot 25,2). Car la charité vient réparer la faute des anciens qui ne se sont pas conduits correctement. Et elle élève la volonté dans la sainteté venant grâce aux anciens qui ont respecté les indications de la Torah. Moshe Rabenou a constaté l’ampleur de l’influence du Satan. Combien ce dernier possède une forte domination et influence sur l’homme dans ce monde! À tel point que même après les avoir fait sortir d’Égypte, avec des prodiges tellement imposants, avoir ouvert pour eux la mer, etc., et leur avoir transmis la Torah, au milieu de voix et de tonnerres, etc. Avec un tel impressionnant dévoilement de l’Éternel, etc. 

Malgré tout cela, ils se sont à ce point fourvoyés à cause de la populace, et ils se sont adonnés à cette transgression de l’idolâtrie du veau d’or. Il y avait là quelque chose de démoniaque. Aussi, pour parvenir à obtenir pour eux l’assentiment de Hachem, au bout des quarante derniers jours du mois de Eloul jusqu’au jour de Kipour,

Lire la suite : Porté par son cœur

   

Page 19 de 209