Chiourim.org

Des israéliens stoppent la reproduction de cellules cancéreuses

Israël Technologies

Quelque part sur le spectre électromagnétique, entre les ondes qui produisent de la lumière visible et celles qui cuisent les aliments dans un four à micro-ondes, se trouvent les ondes millimétriques qui sont susceptibles de détenir la clé de l'inhibition de cellules cancéreuses.

Lors d'un essai dans un laboratoire israélien sur des cellules cancéreuses du poumon, le rayonnement à ondes millimétriques a permis d'inhiber la capacité des cellules à se reproduire.

"Le rayonnement perturbe leur activité, même si nous ne savons pas encore comment", annonce Asher Yahalom, chef du Free Electron Laser (FEL) Laboratory de l'Ariel University Center qui a également noté que les rayons ne semblent avoir pas d'effet sur les cellules normales. 

Les ondes millimétriques ont beaucoup d'applications possibles - qu'il s'agisse de diagnostiquer le cancer de la peau ou d'améliorer des dispositifs de communication - mais l'équipe de recherche israélienne est la première au monde à étudier leur effet sur le cancer du poumon. 

Lire la suite : Des israéliens stoppent la reproduction de cellules cancéreuses

 

Israël redonne la vue par le son

Israël Technologies

Les aveugles ne peuvent pas voir avec leurs yeux mais ils peuvent utiliser leur cortex visuel s'ils arrivent à l'activer grâce au son, notamment grâce à des dispositifs de substitution sensorielle (SSD).

 Des chercheurs de l'université hébraïque de Jérusalem, associés à des chercheurs français viennent de publier un article dans la prestigieuse revue Neuron.

Ils ont constaté que des personnes aveugles de naissance qui utilisent des équipements vidéo et sonores spécifiques peuvent réellement "voir", décrire des objets et même identifier des lettres et des mots. 

L'étude menée par Prof. Amir Amedi du Center for Brain Science de HUJI et la doctorante Ella Striem-Amit, en collaboration avec les professeurs Laurent Cohen, de l'université Pierre et Marie Curie, et Stanislas Dehaene, de l'INSERM et membre du Collège de France, montre comment cet exploit est rendu possible grâce à l'utilisation d'un dispositif de substitution sensorielle (SSD). 

Ce système non-invasif permet à l'utilisateur de recueillir des informations visuelles à l'aide de ses autres sens. Par exemple, avec un SSD "vision-vers-ouïe" l'utilisateur porte une caméra miniature et des écouteurs qui sont connectés à un petit ordinateur ou smartphone.

 Les images sont traduites en "paysage sonore" à l'aide d'un algorithme, ce qui permet à l'utilisateur d'écouter et d'interpréter l'information visuelle fournie par la caméra.

 Les participants aveugles qui ont utilisé ce dispositif ont atteint un niveau d'acuité visuelle supérieur au seuil de cécité défini par l'Organisation Mondiale de la Santé. 

Lire la suite : Israël redonne la vue par le son

 

Les leaders israéliens de l'énergie solaire investissent en Afrique

Israël Technologies

La série télévisée américaine "Revolution" montre ce que serait la vie après une longue période sans électricité. Le tableau présenté par J.J. Abrams est assez sombre, c'est le moins qu'on puisse dire. 

Mais vous n'avez pas besoin d'une émission de télévision pour imaginer a quel point la vie est dure sans électricité ; tout ce que vous avez à faire, annonce l'expert israélien en énergie Yosef Abramowitz, est de visiter l'Afrique centrale, où environ 90% de la population vit encore "dans l'obscurité".

"Pour l'Afrique et d'autres régions du Tiers-Monde, où un milliard et demi de gens vivent encore sans courant, l'électricité est la clé pour résoudre une multitude de problèmes", a déclaré Abramowitz au journal Times of Israël.

 "C'est pourquoi nous lançons un nouveau projet qui permettra de fournir de l'électricité solaire à des centaines de millions de personnes dans dans cette partie du monde. "

Y. Abramowitz en sait un rayon sur l'énergie solaire: sa société Arava Power Company a développé le plus grand parc solaire producteur d'électricité en Israël , dans le kibboutz Ketura, et a été la première entreprise à signer un accord avec le gouvernement pour la production commerciale d'électricité solaire.

Lire la suite : Les leaders israéliens de l'énergie solaire investissent en Afrique

   

Percée du Technion sur la conversion et le stockage de l'énergie solaire

Israël Technologies

La rouille, l'oxyde de fer le plus répandu aussi appelé hématite, est connue soit comme l'état final du fer laissé à l'abandon, soit comme le minerai de fer brut. Toutefois, elle pourrait maintenant être connue comme le matériau qui rend possible un stockage efficace de l'énergie solaire.

 Le Prof. Avner Rothschild du Department of Materials Science and Engineering du Technion et son équipe viennent de publier dans le prestigieux journal Nature Materials le résultat de leurs études sur l'utilisation de l'oxyde de fer pour stocker de l'énergie.

Les panneaux solaires ont plusieurs défauts: le coût des métaux rares utilisés, l'efficacité limitée du processus ainsi que la nécessité d'une bonne exposition. Une solution envisagée est l'utilisation de l'énergie solaire pour séparer l'eau en oxygène et hydrogène et de réutiliser ces éléments pour générer de l'électricité au besoin.

 C'est justement ce que viennent d'accomplir les chercheurs du Technion: en utilisant de l'oxyde de fer, matériau qui ne craint pas l'eau pour stocker ces espèces et un système de piégeage de la lumière.

Lire la suite : Percée du Technion sur la conversion et le stockage de l'énergie solaire

 

L'odeur blanche : une découverte de l'institut Weizmann

Israël Technologies

Si la capacité à apprécier l'homogénéité de la couleur blanche parait triviale pour chacun de nous, l'écoute d'un bruit blanc se singularise, lui, par le même concept. A défaut de résulter d'un mélange de fréquences lumineuses de même intensité, le bruit blanc est constitué d'une combinaison de fréquences sonores variées mais de même densité spectrale.

Cette "sensation de blanc" pourrait aussi concerner l'olfaction comme le suggèrent les derniers travaux du groupe du Dr. Noam Sobel au département de neurobiologie de l'Institut Weizmann (Rehovot, Israel).

Cette question était jusqu'alors difficile à aborder à cause des limitations techniques pour obtenir des senteurs dont les intensités sont identiques. Afin de relever ce défi les auteurs ont sélectionnés 86 parfums "purs" (c'est-à-dire constitués d'un seul type de molécule odorante) couvrant la totalité du spectre olfactif pour les diluer jusqu'à atteindre des intensités égales et créer des mélanges homogènes. Ces mélanges ont été présentés par paires à des bénévoles, qui ont été invités à les comparer.

De manière intéressante, les auteurs montrent que lorsque ils augmentent le nombre de composés odorants qui ne se ressemblent pas mais qui ont la même intensité alors les mélanges sont perçus comme identiques.

Plus précisément, un mélange 1) contenant un minimum de 30 composés d'intensité odorante identique et 2) couvrant le spectre olfactif, produit une "odeur blanche". Ce résultat majeur montre que les représentations olfactives résultent des caractéristiques physiques plus que de l'identité des molécules odorantes.

Pour pousser l'étude plus loin et vérifier que le nombre de composés joue bien un rôle dans la production de l'odeur blanche, les chercheurs ont soumis les personnes participant à l'étude à une tache d'identification olfactive.

Lire la suite : L'odeur blanche : une découverte de l'institut Weizmann

   

Page 198 de 209