Chiourim.org

Des scientifiques israéliens a réussi à isoler des anticorps neutralisant le Covid-19

Israël Technologies


Le Dr. Natalia Freund, directrice du laboratoire d’immunologie humaine de l’Université de Tel-Aviv, a réussi à isoler deux anticorps présents dans le sang de patients ayant guéris du covid19, qui neutralisent la protéine utilisée par le virus pour se fixer sur les cellules humaines. Selon les chercheurs, ces anticorps présentent un potentiel important à court terme comme thérapie pour les populations à risque, y compris les équipes médicales, et à long terme pour accélérer le développement d’un vaccin efficace contre le virus.

« Le coronavirus utilise les pics (Spike en anglais) à sa surface pour se lier aux récepteurs des cellules humaines afin de les pénétrer et de s’y développer », explique le Dr. Freund. « Ces pics lui servent de clé pour déverrouiller la cellule et l’infecter. Les anticorps que nous avons isolés dans le sang

Lire la suite : Des scientifiques israéliens a réussi à isoler des anticorps neutralisant le Covid-19

 

Extraordinaires réparations

Paracha Terouma

Le Tabernacle édifié par Moshe Rabenou dans le désert représente l’essentiel de la réparation qui s’opère dans le Sanctuaire. Car là-bas se trouve l’essentiel de la sainteté de l’emplacement permettant le dévoilement de Sa Royauté pour le monde tout entier. Raison pour laquelle Moshe Rabenou a tellement désiré venir dans le pays d’Israël. Si la populace n’avait pas fauté avec ‘le veau d’or’ et avec ‘les explorateurs’, ils auraient pu arriver dans le pays d’Israël, et aussitôt construire le Sanctuaire. Mais l’importance du dommage causé par leurs agissements a provoqué un retard dans cette réalisation. Aussi, dans Sa Miséricorde pour eux, Hachem a ordonné de construire le Tabernacle dans le désert. Il a été construit avec une telle sainteté, qu’ils ont pu attirer la sainteté du Sanctuaire également dans le désert. Pour dominer le principe (Devarim 8,15) « un vaste et redoutable désert, avec des serpents venimeux, des scorpions, etc. ».

La caractéristique

Lire la suite : Extraordinaires réparations

 

Charité avec piété

Paracha Tzav

La Tefilah de l’après-midi, ‘Minhah’, est appelée ainsi en relation avec la notion de Tsedakah / charité, en se basant sur le verset (Malahi 3,3) « attachés au service de Hachem, ils présentent des offrandes / Minhah avec piété ». En effet, la réparation effectuée au moyen de la Tsedakah doit correspondre au sacrifice de ‘Minhah’. 

Il s’agit du sacrifice apporté par le pauvre avec tout son Nefesh / âme. Ainsi nous l’explique Rachi sur le verset (Vayikra 2,1) « quand une personne veut apporter le sacrifice d’une offrande / Minhah », le mot « âme » n’est employé à propos d’aucune des offrandes de Nedavah / volontaire, sauf à propos de la Minhah. Et qui est-ce celui dont la nature le pousse à présenter une Minhah ? Le pauvre ! Le Saint, béni soit-Il, a dit : Je lui en tiens compte comme s’il avait offert sa propre « âme » (Menahoth 104b). Effectivement, il arrive parfois que les

Lire la suite : Charité avec piété

   

La sainteté des Tefilin

Paracha Tazria

Toutes les quatre sections se trouvant dans les Tefilin viennent nous déclarer et nous informer sur la sainte Emounah / croyance pour nos enfants après nous. Comme il est écrit (Chemot 13,8) « tu donneras en ce jour cette explication à ton fils ». Dans la deuxième section, il est écrit (ibid. 14) « lorsqu’à l’avenir ton fils te demandera ». Dans la troisième, il est écrit (Devarim 11,13) « et si vous écoutez et obéissez à Mes Commandements que Je vous commande aujourd’hui », et pour finir, nous sommes plus particulièrement mis en garde (ibid. 6,7 – 11,19) « inculque-les à tes fils, etc., enseignez-les à vos enfants en les répétant sans cesse ». 

Parce que l’essentiel de la sainteté des

Lire la suite : La sainteté des Tefilin

 

L’élan d’un don venant du cœur

Paracha Emor

L’essentiel du service relatif aux sacrifices est destiné à dévoiler la Volonté qui régnait dans le Sanctuaire. Ils exprimaient l’élan d’un don venant du cœur. Ce qui se rapporte à la Volonté. Pour cela, il est mentionné à propos de tous les sacrifices (Vayikra 19,5) « sacrifiez-les de manière à être agréés ». Car grâce au sacrifice s’opère une élévation depuis l’animalité vers l’humain. C’est-à-dire une clarification et une sublimation du principe même de l’homme. Parce que l’essentiel qui le caractérise se rapporte au Nefesh / âme de l’homme, le principe de l’éclairage de la Volonté. Raison pour laquelle toute l’action concernant les sacrifices est reliée à l’expression de ‘service’. En vérité, il s’agit de l’essence du Service, d’élever le principe de la servitude vers le principe de l’action, du principe de l’animalité vers celui de la Volonté. Tout ce qui se réfère à la Nechamah / niveau supérieur de l’âme d’Israël, ceux qui sont désignés comme ‘homme’.

À ce propos, nous disons dans la Tefilah / prière : ‘Retse’ sur le service des sacrifices, pour qu’ils soient acceptés volontairement. Comme il est écrit : ‘que le service soit toujours agréé selon Sa Volonté’. Parce que l’essentiel de notre espérance consiste à ce que les sacrifices s’incluent dans la Volonté supérieure. C’est-à-dire la fusion

Lire la suite : L’élan d’un don venant du cœur

   

Page 14 de 222