Chiourim.org

Moshé Rabbenou / Bil’am: même recette ?!

Paracha Balak

Israël se trouve maintenant devant le pays de Moav.
Balak, le roi de Moav redoute qu’Israël n’emporte une fois de plus la victoire, comme il l’a emportée devant les autres pays qui ont cherché à lui faire du mal. C’est pour cela qu’il décide, sur le conseil des princes de Midian, le pays voisin, de ne pas leur faire la guerre, mais d’employer plutôt un autre moyen pour les exterminer.
Il mande l’assistance de Bil’am, prophète non-juif, doté par Hashem de très grandes capacités prophétiques. Cependant, Bil’am est aussi un individu immoral et abject, aux moeurs dépravées (il pratiquait l’intimité conjugale avec son ânesse), et d’une très grande cupidité.
Balak lui demande de venir dans son pays, Moav, et d’attirer sur eux la malédiction d’Hashem. Après avoir consulté Hashem, Bil’am rejoint Balak avec l’avertissement d’Hashem que seules les paroles qu’Il lui mettra lui-même dans la bouche se réaliseront.

Lire la suite : Moshé Rabbenou / Bil’am: même recette ?!

 

Laisse tomber ! C’est qu’une tradition !

Paracha Ekev


« En échange du fait que vous écoutez ces lois, que vous les observez, et que vous les accomplissez, Hashem ton D. respectera pour toi le pacte d’alliance, et la bonté qu’Il a jurée à tes ancêtres ». (Devarim 7-12, premier verset de notre Parasha) Le mot EKEV possède 2 significations :
Il veut dire « en échange de… »
Il veut dire « le talon »
RASHI
Si les Mitsvot qui semblent « légères », et que l’homme à tendance à fouler de ses talons – vous écoutez, alors Hashem….

Lire la suite : Laisse tomber ! C’est qu’une tradition !

 

Je voilerais Ma face

Paracha Vayelekh


« Et je voilerais ma face ce jour-là, à cause de tout le mal qu’il a fait… » (Devarim 31-18)

Question :
Comment est-il possible qu’Hashem puisse voiler Sa face de nous ?
Comment Israël pourra-t-il survivre sans l’éblouissement de la face d’Hashem sur le monde ?

Le Ba’al Shem Tov explique par une image :

Lire la suite : Je voilerais Ma face

   

La confiance totale en Hashem

Paracha Miketz


« Au bout de deux années, Pharaon fit un rêve. »

Rashi au nom du Midrash :
« Heureux l’homme qui place toute sa confiance en Hashem… » – Il s’agit de Yossef.
« …et qui ne s’est pas tourné vers les êtres fanfarons… » – Il s’agit de Yossef, car le fait d’avoir sollicité l’aide du maître échanson, en lui disant : « Souviens toi de moi.. » et « Tu me mentionneras… », Hashem décréta sur Yossef 2 années d’emprisonnement supplémentaires.

Question
Apparemment, le Midrash se contredit, car dans un premier temps, il parle de Yossef comme étant celui qui « place toute sa confiance en Hashem », et ensuite, il nous précise qu’il a été punit pour avoir placer sa confiance en le maître échanson.

Lire la suite : La confiance totale en Hashem

 

La véritable cause de nos soucis

Paracha Vayigash


Il est écrit au début de notre Parasha:
Yéhouda s’approcha de lui (Yossef) et lui dit : De grâce ! Laisse moi te dire quelque chose, et ne te mets pas en colère contre moi, car tu es comme Pharaon. (Bereshit 44-18).

Nos maîtres expliquent que Yéhouda s’est approché pour combattre physiquement Yossef et l’Egypte tout entière, s’il n’ordonnait pas la libération de Binyamin, et il lui parla très durement, comme on le voit dans les versets.

En réalité on peut se demander, sous quel prétexte, Yehouda et ses frères désirent-ils affronter Yossef ? Ne lui ont-ils pas eux même déclaré (voir fin de Mikets): « Que pouvons nous te dire pour nous justifier ?! », « Nous sommes tes serviteurs, nous même ainsi que celui chez qui on a trouvé la coupe d’argent » ?

Lire la suite : La véritable cause de nos soucis

   

Page 29 de 222