Chiourim.org

Voir à travers les murs

Israël Technologies

Imaginez être capable de regarder un embryon grandir à l'intérieur d'un oeuf, d'examiner les tissus profonds d'un malade sans incision, ou même d'observer l'espace à travers le brouillard et les nuages. Les chercheurs du Groupe d'Optique Ultra Rapide à l'Institut Weizmann en Israël ont fait un grand pas dans cette direction.

Pour Yaron Silberberg, un des principaux membre de l'équipe qui a récemment publié ses recherches dans la revue Nature, "les principales conséquences sont que l'imagerie à travers des couches diffusantes peut être effectuée en temps réel avec des sources lumineuses et des caméras standards.

" Lorsque la lumière rencontre une surface qui apparaît opaque elle est dispersée dans toutes les directions, et nous ne pouvons voir ce qui est au-delà de cette surface. Jusqu'à présent, les scientifiques qui désiraient créer une image de ce qui est au-delà d'une telle surface ont utilisé des lasers monochromes ou à impulsion brève pour recueillir des données, puis reconstruire l'image ligne par ligne.

Les résultats de cette équipe on permis de changer cette approche : "Notre principale découverte est que la lumière incohérente standard (comme les lampes à lumière blanche et les sondes fluorescentes) peut être utilisée pour l'imagerie à travers des matériaux diffusants." Silberberg et ses collègues ont constaté qu'en utilisant un écran LCD pixelisé contrôlé par ordinateur, ils peuvent influencer le front d'onde de la lumière diffusée et ainsi re-former l'image originale.

Lire la suite : Voir à travers les murs

 

Apprendre en dormant

Israël Technologies

En plus des dictons du type "Qui dort, dîne" et sa réciproque "Qui dîne, dort" revisités et confirmés par les neurobiologistes du sommeil et de la prise alimentaire, nous pourrions voire apparaître le "Qui dort, apprends"...

Ces dernières années la recherche en neurobiologie a permis de mieux comprendre le rôle du sommeil. Chez l'homme par exemple cette phase que l'on qualifie à tort d'inactivité est un moment privilégié ou certaines informations sont renforcées (gardées en mémoire) et d'autres effacées. Ce contrôle mnésique est notamment possible grâce au raffinement des connexions nerveuses. En revanche la capacité à acquérir des connaissances, apprendre, durant le sommeil restait une inconnue.

Pour tenter de répondre a cette question, l'équipe du Dr. Noam Sobel du département de neurobiologie de l'Institut Weizmann (Rehovot, Israel) s'est intéressée au "Sniffing" (littéralement des reniflements). L'amplitude de cette réponse olfactive varie en fonction de la qualité de l'odeur. Les odeurs plaisantes engendrent de grands "sniff" alors que les mauvaises odeurs provoquent un "sniff" modéré.

Lire la suite : Apprendre en dormant

 

Des Israéliens diagnostiquent Parkinson

Israël Technologies

Les chercheurs de la Faculté de Médecine Rappaport du Technion ont identifié cinq gènes permettant de diagnostiquer la maladie de Parkinson, rapporte la revue scientifique Molecular Neurodegeneration. Cette étude a été menée par le Dr Silvia Mandel, vice-directrice du Centre d'excellence Eve Topf pour la recherche et l'enseignement sur les maladies neurodégénératives, ainsi que par ses collègues, les Professeurs Moussa Youdim (Technion), Judith Aharon (Rambam Medical Center), et Martin Rabey (Assaf HaRofeh Medical Center), conjointement avec des collègues des Universités de Würzburg et de Pise.

"Actuellement, il n'existe aucun test sanguin permettant de diagnostiquer la maladie de Parkinson, ce qui rend la détection des personnes à risque ou aux premiers stades de la maladie de Parkinson pratiquement impossible. Elle est en effet identifiée par un examen clinique neurologique basé sur les signes évocateurs de la maladie.

Trouver des biomarqueurs pour la maladie de Parkinson va permettre de détecter les sujets à risque élevé avant que les symptômes ne se développent, au moment où les traitements préventifs sont les plus efficaces pour ralentir la progression de la maladie ", explique le Dr Silvia Mandel. "Le premier objectif de notre étude était d'évaluer si une signature génétique peut être détectée dans le sang de patients atteints de maladies de Parkinson et qui pourrait permettre le diagnostic de la maladie."

L'examen a été effectué sur des échantillons sanguins de 62 patients atteints de la maladie de Parkinson au stade précoce et de 64 personnes en bonne santé. La sélection des gènes et la détermination de leur expression dans le sang étaient basées sur des recherches antérieures menées par les Drs. Silvia Mandel et Moussa Youdim sur le cerveau de patients atteints de la maladie de Parkinson, dans lesquels un groupe de gènes a été identifié comme présentant un défaut d'expression par rapport aux cerveaux de personnes en bonne santé (groupe contrôle).

Lire la suite : Des Israéliens diagnostiquent Parkinson

   

Israël conçoit un système éléctronique pour arrêter de fumer

Israël Technologies

La thérapie de stimulation magnétique transcrânienne (TSM) peut aider les patients à perdre l'habitude de fumer avec un taux de réussite de 40%, selon les résultats provisoires d'une nouvelle étude israélienne. Avec ce traitement, le patient est pleinement conscient durant le processus et porte une sorte de casque en métal émettant des ondes électromagnétiques. Ces impulsions électriques faibles stimulent le système nerveux.

Les appareils utilisés dans l'étude ont été mis au point en Israël. La technique TSM a prouvé son efficacité récemment pour traiter la dépression et l'abus de drogues et la dépendance à l'alcool. Pendant ces deux dernières années, des chercheurs de l'Université de Tel-Aviv et du Centre de santé mentale de Beer Yaacov ont étudié des sujets sains âgés de plus de 18 ans qui fument plus de 20 cigarettes par jour.

Chaque patient reçoit 13 traitements, pendant plus de deux semaines et demie. Durant chaque session, un courant électrique alternatif de 10 Hertz est envoyé au cerveau. Un mois plus tard, les sujets reçoivent six traitements supplémentaires.

Avant chaque traitement, les sujets sont exposés à de la fumée de cigarette afin de stimuler leur envie de tabac.

Lire la suite : Israël conçoit un système éléctronique pour arrêter de fumer

 

Un Israélien lauréat mondial de l'alimentation

Israël Technologies

Un scientifique israélien qui a dépassé les frontières politiques et ethniques afin d'aider des dizaines de pays du Moyen-Orient, d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud à améliorer leur agriculture avec de nouvelles méthodes d'irrigation recevra le Prix mondial de l'alimentation, a annoncé mardi la fondation du prix.

Le Dr. Daniel Hillel, à qui on attribue le développement de méthodes d'irrigation telle que le goutte à goutte qui minimise la consommation d'eau tout en permettant la culture de nourriture dans les climats les plus secs du monde, a été nommé lauréat du prix de 250.000 dollars lors d'une cérémonie à Washington. Il recevra officiellement son prix le 18 octobre 2012 au cours de l'annuel World Food Prize Symposium dans l'Iowa.

Le système développé par Hillel, appelé micro-irrigation, transporte l'eau à travers d'étroits tuyaux en plastique jusqu'aux plantes, où elle goutte et ruisselle sur les racines. "Il a révolutionné les pratiques agricoles dans plus de 30 pays au cours des 50 à 60 dernières années, aidant des milliers d'agriculteurs." a déclaré Kenneth Quinn, président de la Fondation World Food Prize.

Lire la suite : Un Israélien lauréat mondial de l'alimentation

   

Page 205 de 212