Chiourim.org

Les sondes médicales du futur

Israël Technologies

L'un des principaux défis des médecins consiste à opérer, dans tous les sens du terme, en se basant au préalable sur des informations collectées sans mettre en péril leurs patients. Ainsi, le développement de technologies telles que l'IRM, les scanneurs à effet Doppler, l'électro-encéphalographie, les ultrasons, etc., a permis aux chirurgiens de sonder les malades de façon non invasive.

Toutefois, malgré les progrès significatifs engrangés dans ce domaine, il n'existe toujours pas de méthode miracle : certaines méthodes sont coûteuses, d'autres le sont moins mais sont d'une efficacité limitée. L'équipe du professeur Dvir Yelin, de la Faculty of Biomedical Engineering au Technion - Israel Institute of Technology (Haïfa) travaille depuis plusieurs années à la mise au point de nouvelles sondes peu invasives qui permettent d'apporter plus d'informations au médecin.

Des images en 3D du corps humain

Dans un article paru en 2006 dans la revue Nature, l'équipe rapportait son travail de développement d'une sonde de la taille d'un cheveu capable de fournir des images en 3D en temps réel du corps humain. Cette sonde permet aux médecins d'apprécier une situation sans le recours à la chirurgie exploratrice, l'IRM ou l'utilisation d'une caméra endoscopique qui ne pourrait aller partout.

Son secret ? Une source polychromatique est projetée, dont chaque couleur la composant atteint une surface différente. Les réflexions sont ensuite captées et la somme des projections est transformée en une image tridimensionnelle.

Lire la suite : Les sondes médicales du futur

 

Reconnaître les émotions par la voix

Israël Technologies

Les technologies liées à l'intelligence artificielle ont été très en vogue dans le monde de la recherche ces dernières années, notamment grâce à l'évolution de la robotique. L'interaction homme-machine a été rendue possible par le développement d'outils algorithmiques d'apprentissage automatique.

Jusqu'à présent, les outils de traitement des signaux vocaux étaient focalisés sur l'analyse de la parole et la reconnaissance de mots, comme les systèmes embarqués sur les téléphones de nouvelle génération qui se commandent par la voix. La plupart des outils d'analyse de discours sont basés sur la détection des mots prononcés par une personne puis l'étude statistique du registre lexical qui en dérive.

La start-up israélienne Beyond Verbal va plus loin en analysant la tonalité de la voix d'une personne afin d'en détecter les émotions. Au lieu de centrer son analyse sur les mots prononcés, le logiciel proposé par la jeune pousse israélienne préfère se concentrer sur la façon dont ils sont dits.

Lire la suite : Reconnaître les émotions par la voix

 

Le secret du sourire

Israël Technologies

Le sourire, présent dans toutes les cultures, est un élément important de la communication humaine. Considéré comme inné et génétiquement déterminé, il apparaît très tôt dans le développement de l'enfant et est ensuite renforcé par les interactions sociales. Les nourrissons comprennent très vite que, s'ils sourient, ils provoquent en général un sourire chez l'autre.

De même, en tant qu'adultes, nous corrélons les expressions faciales de nos congénères avec nos propres expressions : percevoir l'agressivité d'une personne à qui nous sourions est plus difficile à vivre que si nous avons nous même initié cette agressivité. Ainsi, pour vivre en société, il est nécessaire non seulement d'interpréter les expressions faciales des autres personnes mais également d'être capable de les corréler avec notre propre comportement.

Cependant, si de nombreuses études se sont penchées sur la reconnaissance faciale des émotions, aucune jusqu'à présent n'avait cherché à savoir comment le cerveau intègre ses propres expressions. Le docteur Rony Paz et son équipe de chercheurs à l'Institut Weizmann (Rehovot, Israël), ont cherché à pallier ce manque.

L'idée : mettre face à face deux singes séparés par une fenêtre opaque. De temps à autre, la fenêtre devenait claire, permettant aux deux singes d'interagir pendant quelques secondes par le biais d'expressions faciales.

Au cours de cette expérience, l'activité neuronale des cobayes a été enregistrée, ceci afin de pouvoir corréler cette dernière avec leurs interactions sociales. Les chercheurs se sont concentrés sur deux aires cérébrales connues pour être impliquées dans les processus émotionnels : l'amygdale ainsi qu'une région spécifique du cortex.

Lire la suite : Le secret du sourire

   

L'ordinateur qui parlait a l'oreille des humains

Israël Technologies

Le corps humain est une machine ultra-complexe, comparable à un ordinateur extrêmement sophistiqué. En effet, un ordinateur reçoit une commande et "répond" de manière appropriée ; le corps humain, lui, reçoit des millions de stimuli imposés par l'environnement et réagit en fonction. Un vaste champ d'études est né de ce constat.

Il répond au doux nom d'informatique biomoléculaire. Des chercheurs du Technion ont réalisé d'importants progrès dans ce domaine.

L'équipe d'Ehud Keinan, chercheur à la Faculté de chimie Schulich du Technion, a développé un transducteur biologique bâti uniquement à base d'ADN et d'enzymes divers. Cet ordinateur d'un type nouveau ne possède ni disque dur, ni mémoire RAM. Son interface n'est pas le fruit d'un software quelconque téléchargé "online". Son programme est plus "naturel" puisqu'il repose sur des interactions moléculaires et des réactions chimiques.

Quelle est l'utilité d'un tel "ordinateur" biomoléculaire ? Cet ordinateur biomoléculaire ne permettra pas d'ajouter une nouvelle photo de profil à sa page Facebook ni même d'accéder au site de la revue Cell, dans laquelle est publiée l'étude de l'équipe du Technion.

Lire la suite : L'ordinateur qui parlait a l'oreille des humains

 

MiRobot : le robot de traite israélien

Israël Technologies

Israël exporte son savoir-faire dans de nombreux domaines, dont l'industrie laitière. Pour preuve, la mise en place de projets en Argentine ou au Vietnam permettant aux producteurs de ces pays de tripler, voire de quadrupler leur production de lait.

La start-up israélienne MiRobot a décidé de s'attaquer à un nouveau challenge : construire un robot efficace et bon marché permettant de réaliser une traite automatisée à grande échelle.

Des méthodes de traite insuffisantes

Les méthodes actuelles dans les salles de traite traditionnelles s'appuient principalement sur des opérations manuelles : nettoyage, sécrétion du lait, fixation du matériel de traite, désinfection, etc.

Du personnel qualifié effectue ce travail répétitif, ce qui peut poser des problèmes de qualité inégale de la performance, de débit non optimal ou de dépendance à une main-d'oeuvre rare.

Un robot multitâche

Depuis peu, la start-up israélienne MiRobot travaille au développement d'un robot de traite permettant d'automatiser entièrement la production.

Lire la suite : MiRobot : le robot de traite israélien

   

Page 201 de 216