La maison de Yaakov sera de feu, et celle de Yossef de la flamme

Paracha Vayishla'h

C’est (Berechit 42,16) « envoyez l’un d’entre vous, qu’il amène votre frère. Quant à vous, vous serez prisonnier, vos paroles seront éprouvées, si la vérité est avec vous ; sinon, par la vie de Pharaon, vous êtes des espions ! » Tant que les douze Tribus d’Israël ne sont pas rassemblées, il n’est pas donné de clarifier la vérité. Raison pour laquelle maintenant, à cause de nos nombreuses fautes, se prolonge notre exil. Ce qui provoque le voilement de l’essence de la Vérité. Comme il est écrit (Daniel 8,12) « la vérité est jetée à terre ». La vérité s’est divisée en de multiples groupements. Et chacun d’eux prétend

détenir la vérité. En fait, chez chacun d’Israël se retrouve un certain aspect de la vérité. Parce qu’ils descendent tous de Yaakov, qui représente effectivement la Vérité. Malgré tout, les instincts pour ce monde-ci, particulièrement celui de concupiscence ou les envies d’argent, ils entraînent au mensonge. C’est l’obscurité qui entoure fortement la vérité. À cause de tout cela, notre exil se poursuit tellement. Parce qu’il n’est pas possible d’atteindre pleinement la vérité, mais seulement lorsque se réunit tout Israël vers le principe de ce que représente Yossef, le vrai Juste. Raison pour laquelle présentement l’essentiel de la réparation et de l’espoir dépend de notre rapprochement vers le point central de vérité.

C’est l’explication de Rachi sur le verset (Berechit 37,1) « Yaakov demeura » [‘ Yaakov, voyant tous les généraux issus de Esaw énumérés plus haut, s’est demandé avec inquiétude comment il pourrait jamais en venir à bout. Or, que lisons-nous ensuite ? « Voici les générations de Yaakov : Yossef... ». Et il est écrit ailleurs : « La maison de Yaakov sera de feu, et la maison de Yossef de la flamme, et la maison de Esaw un fétu de paille » (Ovadya 1, 18). Une étincelle sortira de Yossef, qui les consumera tous (Berechit raba 84, 5, Midrach Tanhouma Vayechev 1) ’]. Tous les ‘généraux’ de Esaw correspondent aux mensonges. De là tout leur pouvoir et leur domination. Comme il est écrit (Ps. 144,11) « sauve-moi du pouvoir des fils de l’étranger, dont la bouche profère la fausseté, et dont la droite est une droite mensongère ». Comme conséquence du renforcement du mensonge venant des nations et de l’autre tendance, et à cause de nos nombreuses erreurs, cela entraîne la discorde et la haine gratuite. La prolongation de l’exil découle du mélange parmi Israël de leurs conceptions et de leurs mensonges. Selon le principe que la royauté d’Esaw domine sur Israël, sur le principe de vérité. Comme conséquence de ce que Esaw estime (Berechit 33,9) « j’ai tout en abondance ». Il possède la maîtrise dans les ‘écorces’, il se répand et se multiplie à cause de nos trop nombreux errements. Comme il est écrit (Yeshayaou 3,14-15) « Hachem viendra en jugement contre les anciens de son peuple et ses princes… vous foulez mon peuple et broyez la face du pauvre ! »

Et ainsi pour Zahariah ou Yehezkiel (34,2) « Malheur ! pasteurs d’Israël qui se paissent eux-mêmes ! » Yaakov, qui représente l’essence de la vérité, s’est interrogé ‘comment est-il possible d’illuminer la lumière dans le monde ?’ Alors que les ‘généraux’ de Esaw sont si nombreux ! Ils accaparent tout le pouvoir avec leurs très nombreux et graves mensonges. À tel point qu’il est devenu particulièrement difficile de maintenir la vérité. L’intelligent lui a répondu ‘une étincelle sortira de ton soufflet’. Car existe le principe de Yossef, il peut attiser la lumière de la vérité dans le monde. Elle brûlera tous leurs mensonges au moyen d’une étincelle de la lumière de la Torah et de la véracité du Juste intègre. Cela lorsqu’il brûle et éclaire dans le cœur d’un individu d’Israël. Il oriente son esprit et ses sentiments vers la véritable vérité. Il brûle et annule tous les mensonges et toutes les erreurs relatives aux principes des ‘généraux de Esaw’ et leurs suites. Parce que (Michlei 12,19) « la lèvre de vérité subsiste toujours, mais la langue du mensonge ne dure qu’un moment ». Raison pour laquelle il a invoqué cette allégorie mentionnée du ‘fétu de paille’.

Il est fait référence à Caïn qui a apporté des déchets provenant du lin, selon l’explication de nos Maîtres ZL. En rapport avec la finalité de toute créature, dont profitent les dirigeants menteurs pour étendre leur emprise en s’opposant aux Justes. Ceux qui représentent le principe de vérité. D’où toute la discorde de Korah, de Datan et Aviran contre Moshe Rabenou. De là découlent toutes les querelles et révoltes dans le monde. Elles-mêmes proviennent de la première discorde intervenue dans le monde, à savoir celle entre Caïn et Evel. Le Ari ZL s’étend beaucoup sur ce sujet dans le livre des Guilgoulim. C’est la raison de la mention dans cette parabole du linier - artisan qui travaille le lin – en référence avec Caïn, dont c’était l’occupation. De là tout le déploiement des controverses, au moyen des généraux de Esaw. À tel point que Yaakov s’est interrogé comment cela est-il possible ? Mais le ‘clairvoyant’ lui a répondu qu’au moyen d’une seule étincelle, etc.

Tout cela se rapporte au rêve de Pharaon. Il inclut tous les rêves, car il se trouve en eux du mensonge. Il est relatif à l’obscurité, aux sept vilaines vaches et aux sept épis de blé de mauvais aspects. Ils se sont tellement renforcés contre le bien, au point de le faire disparaître. (Berechit 41,21) « elles les engloutirent dans leur ventre, sans qu’on s’aperçût qu’elles y fussent entrées ». Tout pour nous transmettre une allusion concernant la prolongation de l’exil parmi les ‘généraux’ d’Esaw. Ils représentent effectivement toutes les nations et leurs dirigeants qui se basent sur le mensonge. Ils s’imposent tellement qu’ils parviennent à faire disparaître le bien et la vérité. Et l’on ne sait même plus qu’ils se trouvent enfouis au plus profond d’eux. Raison pour laquelle ces ministres et ces dirigeants sont dénommés des menteurs. Car principalement, ils s’approprient et dérobent la conscience du peuple. À tel point qu’il est devenu presque impossible de s’opposer à eux, selon cette notion dont « on ne sait plus ce qui se trouve en eux ». Mais, notre Père Yaakov, par la vision de son esprit prophétique, il a vu tout ce qui va arriver dans le futur, il a été stupéfait ! Aussi, l’intelligent lui a répondu que malgré tout pour finir une simple étincelle… C’est-à-dire que grâce à Yossef le Juste, parce qu’il sait réparer et interpréter, en référence au rêve de Pharaon, grâce à lui viendra finalement la réparation et le dévoilement de la Vérité.

Et (Berechit 44,18) « et Yehoudah s’approcha et lui et dit ». Il s’agit du rapprochement et de la proximité de Yehoudah vers Yossef le Juste. Cela correspond au contact et à l’affinité d’Israël eux-mêmes, de chacun avec sa Tefilah / prière vers le Juste de la génération, celui qui correspond à Yossef. En effet, Yehoudah représente l’ensemble d’Israël, d’où notre désignation comme Yehoudim / Juifs. Également le sens du mot Yehoudah qui signifie ‘remercier’. Car, toute leur vie est constituée par la Tefilah. Ainsi, tout un chacun s’investit dans sa Tefilah et il remercie. C’est également (ibid. 29 35) « elle dit : cette fois je rendrai grâce à Hachem ». Il y a aussi un autre sens reconnu à son nom, toute la sainteté dans chaque individu d’Israël. Ainsi, la Tefilah rencontre le Juste représenté par Yossef. D’où la nécessité d’amener toute la Tefilah vers la Juste. Et celui-ci élève les Tefilot de tout un chacun vers sa place, et vers sa Tribu. L’essentiel de la réparation s’opère grâce à la vérité, ce qu’est la lumière de Hachem, béni soit-Il. Grâce à cela, il devient possible de voir les ouvertures depuis l’intérieur même de l’impureté et sortir de là-bas. Toute cette force est détenue grâce aux Justes correspondant à la Pierre précieuse qu’est l’essence de la vérité. Lorsque brille et étincelle la vérité dans tout Israël. Car leur vérité se rapporte à la fenêtre, l’ouverture.

Et c’est (ibid.) « et Yehoudah s’approcha et lui et dit » le principe mentionné du lien ou de la prière vers le vrai Juste. Et il lui dit (suite) « de grâce, mon maître ! permets que ton serviteur profère une parole aux oreilles de mon maître ». Rachi nous explique ‘puissent mes paroles pénétrer dans tes oreilles’ (Berechit Raba 93,6). C’est-à-dire que les paroles de ma prière sont acceptées et s’élèvent comme il convient. Et ‘que ta colère ne s’enflamme pas, d’où l’on peut déduire qu’il lui a parlé durement’. Même si ma prière n’est pas conforme, malgré tout ne sois pas trop exigeant. Seulement, éclaire en moi la force de Ta Vérité. Enseigne-moi comment arranger ma prière et comment prier de façon correcte. Parce que la force propre à la vérité possède la puissance nécessaire pour éclairer à l’intérieur de mon extrême et imposante obscurité. Pour me montrer toutes les ouvertures dans les ténèbres, et pour m’extraire de là-bas.

Pharaon représente ‘l’autre tendance’ qui est nommée ‘Pharaon’, en raison des nombreuses ouvertures qu’il obstrue et dérange / Maphria (mot se rapprochant de Pharaon). Et il conduit et il dirige tous ceux qui se présentent vers l’impureté. Selon le principe (Yoma 38) « celui qui vient se rendre impur, on lui présente des ouvertures ». Car l’essentiel se situe dans la pensée de l’homme, comme chacune peut le saisir. En effet, l’homme a été créé seulement pour être éprouvé. Et l’essentiel du libre arbitre et de l’épreuve se révèle dans son esprit. Aussi, l’homme doit concentrer toute sa réflexion principalement vers la Torah et son service dans la crainte des cieux. Mais, aussitôt qu’il commence à penser sur ces sujets, s’élèvent contre lui les idées venant de ‘l’autre tendance’. Elles veulent l’éloigner de ses bonnes intentions. Parce que l’essentiel des bons ou des mauvais instincts dépend des pensées et des réflexions dans son cœur. Il importe, pour chacun qui le veut, de tourner le dos, ne pas du tout prendre en considération ces mauvaises pensées. Ainsi, il ferme toutes les tentations des ouvertures qui se trouvent là-bas. L’essentiel du conseil consiste donc à exprimer des paroles de vérité !

Source: Elhanan Lepek