Cuisiner des Kitniyot le 7ème jour de Pessah

Halakhot de Pessah

Cette année (5779), le 7ème jour de Péssah’ tombe un vendredi.

‘Erouv Tavchilin
Par conséquent, il faut penser à placer le « ‘Erouv Tavchilin » depuis la veille de Yom Tov, comme nous l’avons déjà expliqué dans la précédente Halacha.

Cuisiner des Kitniyot (légumineuses) le 7ème jour de Péssah’
Les Achkénazim et

certains Séfaradim (les marocains particulièrement) s’interdisent la consommation de Kitniyot pendant Péssah’.
Cette année, le problème suivant se pose pour les habitants d’Israël:

Question: M’est-il permis de cuisiner du riz le 7ème jour de Péssah’, qui sera consommé pendant le lendemain jour de Chabbat?

Réponse: Même si certains ont l’usage de ne pas consommer de Kitniyot pendant Péssa’h, malgré tout, ils ne se l’interdisent pas au même titre que le ‘Hamets véritable. C’est pourquoi, même selon l’usage des Achkénazim, il est permis de garder pendant Péssa’h des Kitnyiot chez soi, ainsi que de la poudre de lait pourles besoins des bébés, qui contiendrait des Kitnyot, même les Achkénazim ont l’usage de s’en servir pendant Péssa’h, dans des ustensiles spécifiques pour la cuisson de Kitnyot.

Par conséquent, selon la Halacha, il est permis à un Achkenazi de cuisiner des Kitniyot le 7ème jour de Péssah’ pour le lendemain Chabbat, car la plupart des Séfaradim consomment les Kitniyot et sont assez nombreux dans les communautés. Or, il est très probable que pendant le Yom Tov, un Séfaradi rende visite à l’Achkenazi qui pourra lui servir les plats contenant des Kitniyot.
Ainsi, les Kiniyot auront été cuisinées pour le Yom Tov lui-même.

Il est vrai que le Gaon Rabbi Yossef H’AÏM z.ts.l se montre rigoureux sur cette question du point de vue de cuire pendant Yom Tov, et tel est également l’avis du Gaon auteur du Chou’t Ha-Leket pour une raison différente, malgré tout, on peut se montrer souple sur ce point en Erets Israël, comme tranche le Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBACH z.ts.l dans son livre Chou’t Minh’at Chélomo seconde édition fin du chap.17. Il est préférable qu’ils le fassent dans des ustensiles réservés exclusivement à la cuisson de Kitniyot, puisqu’ils ont l’usage de ne pas cuisiner de Kitniyot dans la vaisselle de Péssah’.

En conclusion: En Israël, un Achkénazi peut cuisiner des Kitniyot le 7ème jour de Péssah’ qui tombe un vendredi dans des ustensiles réservés à cet effet, en prévision des repas du Chabbat qui suit immédiatement Péssa’h.

Source: Halakha Yomit