Innovation: Le médicament anti-douleurs

Israël Technologies

BioLineRx, une société de développement biopharmaceutique basée à Jérusalem, a signé un accord de licence exclusif avec Ramot Tel Aviv University Ltd., la société de transfert de technologies de l'université de Tel Aviv, pour le développement et la commercialisation du BL-7050, un nouveau traitement par voie orale contre les douleurs neuropathiques et inflammatoires. Les termes financiers de l'accord n'ont pas été divulgués.

La nouvelle molécule agit en inhibant l'activité des neurones transmettant la douleur en utilisant un nouveau mécanisme d'action. Des essais pré-cliniques in-vitro et sur des modèles animaux de douleur neuropathique et inflammatoire ont montré l'efficacité de la molécule à réduire l'activité neuronale et la douleur. En outre, la molécule dispose d'un meilleur profil d'innocuité. Le BL-7050 est basé sur une technologie qui a été développée dans le laboratoire du Professeur Bernard Attali du département de physiologie et de pharmacologie de la faculté de médecine Sackler à l'université de Tel Aviv.
Medicament anti-douleur

"On a plus que jamais besoin de médicaments antidouleurs sûrs, efficaces et présentant peu d'effets secondaires," a déclaré le Professeur Marshall Devor, un expert de renommée mondiale dans le domaine de la douleur, du département de biologie cellulaire et développementale à l'université hébraïque de Jérusalem. "Les essais pré-cliniques indiquent que BL-7050 possède des propriétés favorables du point de vue de la biodisponibilité, de la sécurité et de l'efficacité."



"Les douleurs chroniques neuropathiques ou inflammatoires sont une des principales causes d'invalidité et l'une des raisons les plus fréquentes pour lesquelles les patients consultent leur médecin de famille," a déclaré le Dr Kinneret Savitsky, PDG de BioLineRx."Le marché des antidouleurs neuropathiques, qui a atteint 2,4 milliards de dollars en 2009 dans les sept principaux marchés (Etats-Unis, Japon, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Espagne), est saturé de médicaments qui n'offrent pas une solution adéquate, en raison soit d'une efficacité limitée soit d'effets secondaires inacceptables, et il y a un besoin évident de nouveaux traitements plus efficaces."

Le BL-7050 est une nouvelle entité chimique basée sur la structure moléculaire du diclofénac (Voltaren), un anti-inflammatoire non stéroïdien bien connu, largement utilisé dans le traitement des douleurs nociceptives et inflammatoires. Cependant, le BL-7050 agit grâce à un mécanisme d'action novateur, à savoir l'ouverture de canaux potassiques spécifiques dans les cellules nerveuses. L'ouverture de ces canaux réduit l'activité des cellules nerveuses, réduisant ou bloquant ainsi les signaux de douleur.

Source: BE